Carmen Turak 3
© Romain Etienne / Item

Théâtre : Carmen en Turakie, la promenade au phare de Michel Laubu

Promis festif et consensuel, mais aussi poétique et touchant, le nouveau spectacle de la compagnie Turak organise une singulière incursion de la Carmen de Bizet dans le monde (marin) de Michel Laubu.

Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre © Romain Etienne / Item

© Romain Etienne / Item
Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre.

Le Turak Théâtre fête ses 30 ans d’une façon singulière et joyeuse, dans la grande salle des Célestins. Un anniversaire qui nous renvoie au chemin parcouru par l’équipage de Michel Laubu.

Géographie poétique

Le Turak a toujours fait de Lyon, et de ses principales salles de spectacle, son camp de base, le point de ralliement entre deux voyages vers l’Afrique, l’Asie ou encore l’Amérique du Sud, sans parler évidemment des pérégrinations nombreuses dans l’Hexagone et le territoire européen. La Turakie est en effet un pays imaginaire qui ne connaît d’autres frontières que celles, sans cesse renouvelées, de son inspiration poétique.

Langage universel

Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre © Romain Etienne / Item

© Romain Etienne / Item
Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre.

Les créations théâtrales de la troupe de Michel Laubu parlent un langage universel, pas forcément articulé mais toujours intelligible par tous, quels que soient l’âge et la nationalité. Il dessine un univers caractéristique, immédiatement reconnaissable, où se mêlent marionnettes aux trognes cabossées et acteurs invisibles évoluant dans des décors de bric et de broc faits de matériaux de récup’, aussi insolites que frappants. Les trouvailles scénographiques sont souvent géniales et l’absence de langage articulé n’empêche pas de concevoir des contes intemporels.

Burger et crustacés

La musique joue depuis quelques années un rôle prépondérant en Turakie, depuis que le compositeur Rodolphe Burger travaille en étroite collaboration avec la troupe. C’est d’ailleurs lui qui s’est attelé à la partition musicale de cette cArMen en Turakie. Chose un peu inattendue pour un musicien venu du punk. Mais tout est inattendu en Turakie. Comme cette idée de s’emparer de l’œuvre (phare) de Bizet pour l’intégrer à une inspiration de plus en plus maritime…

Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre © Romain Etienne / Item

© Romain Etienne / Item
Une cArMen en Turakie, par le Turak Théâtre.

L’orchestre sera tenu par des crabes et autres crustacés, Carmen vivra ses amours tumultueuses près d’un phare*, dans un port où rugit le vent du large.

* Pour comprendre la typographie particulière du titre du spectacle, cherchez donc du côté de la chaussée de Sein, ou dans la bibliographie d’un certain Jean-Pierre Abraham…

Embarquement dès ce mardi 15 décembre. Arrivez tôt pour avoir le temps de déambuler dans le hall et les couloirs du théâtre, envahis depuis novembre par une expo composée d’objets, de marionnettes et de divers souvenirs en lien avec cette création et le 30e anniversaire du Turak.

Une cArMen en Turakie – À partir de 8 ans.
Du 15 au 31 décembre (relâche les lundis et jeudi 24) au théâtre des Célestins.
En cyclo-pédie à travers la Turakie, éditions Fage (couv)

À l’occasion de cet anniversaire, les éditions Fage publient également un livre sur la “civilisation turake” (histoire, géographie, rituels...).

Intitulé En cyclo-pédie à travers la Turakie – à vélo ou à pied des origines à cArMen, il est cosigné par Michel Laubu et Emili Hufnagel et disponible en librairie.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut