Compact Jann Gallois BurnOut
© Laurent Paillier

Subversif et Compact : danses urbaines en partage à Vénissieux

Soirée découverte (gratuite) au théâtre de Vénissieux ce vendredi, avec deux compagnies de danse naviguant entre hip-hop et danse contemporaine. C’est la première des “Tendances urbaines” proposée par la Machinerie, la structure qui regroupe le théâtre et la salle-atelier-lieu de résidence “Bizarre !”

Subversif…

Le plateau du théâtre de Vénissieux s’ouvrira avec Subversif de Marlène Gobber, artiste hip-hop passionnée de rap qui fut l’interprète notamment des compagnies Stylistik et La Baraka. Celle dont le grand-père immigra en Italie s’interroge sur la violation des droits humains, le totalitarisme, l’histoire des hommes envahis, persécutés ou dépossédés de leur vie. Sur la résistance aussi, car résister – face à l’intenable quand le plus grand nombre s’attend à l’échec – est pour elle véritablement subversif. Un duo (interprété par la compagnie La Piraterie) qui évoque les choix que chacun est amené à faire : la possibilité toujours offerte de se révolter, de s’exprimer et de prendre position.

… et Compact

Musicienne et danseuse formée au hip-hop et à la danse contemporaine, la chorégraphe Jann Gallois (Cie BurnOut) présente Compact. La pièce part d’un premier constat : la danse contact a une place presque inexistante dans la danse hip-hop en général. L’artiste y voit un vaste champ ne demandant qu’à être exploré. Ainsi la notion de contact rejoint-elle, dans sa réflexion, le sens de ce mot au sein d’une société qui développe de nombreux moyens de communication sans pour autant que le lien authentique existe.

“Quelles étapes traverseraient deux corps se retrouvant emmêlés l’un dans l’autre ?”

“Cette création, dit-elle, m’a amenée à me questionner sur les principes fondamentaux de la vie en communion et du contact spirituel entre deux âmes. J’ai voulu pousser cet aspect à l’extrême pour mieux l’analyser et j’ai alors imaginé quelles seraient les étapes que traverseraient deux corps se retrouvant emmêlés l’un dans l’autre : comment avancer ensemble ?”

Sur fond de musique électronique, avec une gestuelle précise, architecturale et parfois drôle, la jeune femme tente la poésie et le risque d’un sujet souvent abordé sur scène. Aperçu en vidéo ci-dessous.

Tendances urbaines – à partir de 8 ans
Vendredi 7 avril à 20h, au théâtre de Vénissieux. GRATUIT.

à lire également
Le Dernier Métro – Adaptation et mise en scène Dorian Rossel © Carole Parodi
Le talentueux metteur en scène suisse Dorian Rossel propose une adaptation théâtrale du Dernier Métro de François Truffaut. Le film rejoué au théâtre, une forme qui se répand.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut