Mayada hip-hop

Soirée 100 % hip-hop à Saint-Priest ce vendredi

Le théâtre Théo-Argence laisse le plateau pour un soir à la compagnie Mayada et son chorégraphe Chaouki Saïd. Une carte blanche où sont imprimés les noms Pockemon Crew et Rachid Hamchaoui, et sur laquelle plane l’esprit de Kader Attou.

À Saint-Priest ce vendredi, on retrouvera le Pockemon Crew avec Silence on tourne et leur plongeon dans le cinéma et les comédies musicales des années 1930 et 1940 sur fond d’énergie urbaine.

La compagnie Arts-Terre de Rachid Hamchaoui sera aussi là, avec une pièce au titre éponyme, Art'erre, qui en combinant hip-hop et danse orientale aborde le collectif et les différences qui rapprochent les individus.

On notera au passage que ces deux chorégraphes ont dansé avec Mourad Merzouki et Kader Attou, les quatre ayant une terre commune appelée Saint-Priest. Justement, l’ouverture de cette soirée se fera avec un extrait de Douar, très belle pièce de Kader Attou sur l’exil et la vacuité d’une jeunesse algérienne, dansée par une vingtaine de jeunes amateurs encadrés par Rachid Hamchaoui et Chaouki Saïd lors d’un stage.

Si la soirée sera très masculine, on ne peut que saluer cette initiative de Théo-Argence, qui a longtemps soutenu le hip-hop et qui, après une rupture, semble y revenir en valorisant son territoire, ses artistes confirmés et ses danseurs en devenir.

En novembre, Kader Attou reprendra The Roots, une des pièces les plus marquantes de l’histoire du hip-hop, qu’il faut voir et revoir.

Carte blanche à la compagnie Mayada – Vendredi 23 octobre à 20h30, au théâtre Théo-Argence.
The Roots, de Kader Attou – Vendredi 6 novembre à 20h30, au théâtre Théo-Argence.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut