mathilde

Scènes-découvertes : deux nouvelles salles nommées à Lyon

Deux nouvelles salles de spectacle lyonnaises viennent d'être nommées "Scènes Découvertes" : le Périscope et l'école de cirque de Lyon. Le projet, conjointement élaboré par la Ville de Lyon, la Région et la Drac, soutient désormais dix établissements culturels dans le Rhône.

Une reconnaissance institutionnelle qui récompense plusieurs années de succès. Le Périscope, salle de concerts à Lyon 2e. et l'Ecole de Cirque de Lyon à Lyon 5e bénéficient désormais de l'aide des pouvoirs publics pour favoriser l'émergence de leurs jeunes talents. Le programme "Scènes Découvertes" a été initié par l'ancien adjoint au maire délégué à la culture, Patrice Beghain en 2001. Faisant le constat que les jeunes artistes ont la plupart du temps du mal à percer, l'idée lui est venue de favoriser la diffusion de leurs oeuvres. En collaboration avec la Direction Régionale des Affaires Régionales (Drac), il monte le programme qui compte six membres à l'époque. La Région se joint rapidement au projet et apporte des fonds supplémentaires qui permettent d'élargir le cercle des bénéficiaires.

La diffusion des œuvres, l'accompagnement professionnel et la communication sont les trois grands objectifs fixés par le programme. Sur l'année 2008-2009, il a en partie permis à 53 000 spectateurs d'assister à 1221 représentations (soit 558 spectacles) dans le Rhône. Aujourd'hui, dix salles de spectacles, dont le théâtre des Marronniers et la salle de concerts À Thou Bout d'chant, font partie du réseau. La Ville de Lyon s'est engagée a financer le projet à hauteur de 1 146 000 d'euros pour trois ans et dix lieux. Les membres du programme ne comptent pas en rester là. Ils recherchent de nouvelles salles de concert lyonnaises et rhodaniennes et travaillent à un nouveau festival dédié aux artistes émergents, programmé pour janvier 2012.

Pour aller plus loin :

periscope-lyon.com

ecoledecirquedelyon.com

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut