Thomas Fersen
Bruno Tachon

Saint-Priest : une exposition Thomas Fersen avant et après son concert

Bruno Tachon dévoilera vingt photos de l’artiste Thomas Fersen, avant et après son concert le mardi 4 avril au théâtre Théo-Argence, à Saint-Priest.

Avant de se faufiler dans la grande salle du théâtre Théo-Argence à Saint-Priest pour assister au concert de Thomas Fersen, mardi 4 avril, ses fans pourront faire un arrêt par le sas d’entrée où une exposition photo lui sera dédiée de 17h à 20h puis après le concert.

Un “coup de foudre musical”

C’est en 2000 que Bruno Tachon découvre le chanteur Thomas Fersen, “ça été un coup de foudre musical”, explique-t-il. En parallèle de son poste à la mairie de Pierre-Bénite, il écrivait des articles sur plusieurs artistes pour lepetitbulletin.fr sous le pseudo Bruno Sleepless et cultive très vite une passion pour l’artiste via le site thomasfersen.forumactif.com, destiné aux fans du chanteur.

Pour joindre sa passion pour la photographie à celle qu’il entretient pour le chanteur, il se fait accréditer pour photographier l’artiste depuis 2011 auprès de la société chargée de la tournée de Thomas Fersen. Pourtant, l’idée d’en faire une exposition lui est seulement venue en novembre 2016 dans la Loire alors qu’il en est à son 20e concert de l’artiste.

À travers ses photos, il souhaite transmettre les différentes ambiances qu’il a ressenties durant les concerts de Fersen, “tantôt électrique, tantôt sobre, tantôt seul, tantôt avec ses musiciens”, décrit-il. “Cette exposition, c’est une manière de prendre plaisir avant et après le concert”, conclut Bruno Tachon.

Exposition – Mardi 4 avril à partir de 17h, dans le sas à l’entrée du théâtre Théo-Argence. Entrée libre.

L’article a été modifié pour rectifier des erreurs d’horaires et d’informations relatives à l'exposition.

à lire également
Peter Milton Walsh (The Apartments), Lloyd Cole et Johnny Marr © DR / Kim Frank / Niall Lea (montage LC)
Concerts – The Apartments ce vendredi au Sonic, Lloyd Cole à la fin du mois et Johnny Marr (ex-Smiths) en novembre plongent les fans d’indie-rock près de trente ans en arrière. La mélancolie ne sera sans doute pas sensible que dans la voix de l’Écossais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut