Quartier Tony Garnier, mur peint – © Tim Douet

Musée Tony Garnier : les collectivités s’engagent financièrement

Les murs peints du 8e arrondissement de Lyon pourront continuer d’attirer les visiteurs. Espace majeur du patrimoine lyonnais, le musée urbain Tony Garnier avait pourtant des difficultés à maintenir son activité par manque de moyens.

Début mars, l’association en charge du musée à ciel ouvert Tony Garnier alertait sur sa situation financière. Il manquait 30 000 euros au budget pour que le musée puisse terminer l’année, et maintenir ses projets culturels autour des célèbres murs peints du 8e arrondissement.

Les collectivités en renfort

La ville de Lyon, déjà soutien financier important du musée privé associatif a annoncé le 13 avril dans un communiqué qu’elle s’apprêtait à augmenter les subventions attribuées au musée. Le budget voté en conseil municipal pour l’année 2018 était initialement de 75 000 euros. La ville a décidé d’y ajouter 15 000 euros pour un total de 90 000 euros en faveur du musée urbain. En parallèle, le communiqué précise que des fonds complémentaires pourront être apportés "sur projets spécifiques". La région Auvergne-Rhône-Alpes a également confirmé dès le 5 avril que sa participation allait augmenter de 5 000 euros, passant de 30 à 35 000 euros de subvention en félicitant : "le travail formidable réalisé par les équipes du Musée  Urbain Tony-Garnier. [...] Nous félicitons à ce titre la Ville de Lyon qui s’est enfin engagée pour la sauvegarde de son patrimoine. Nous ne pouvons que l’encourager dans cette  voie." Le bailleur Grand Lyon Habitat, qui participe déjà en versant chaque année 20 000 euros au musée se dit prêt, selon Le Progrès, a augmenter son engagement dans une fourchette de 5 à 10 000 euros.

Quels projets ?

Grâce à ces aides financières, le musée Tony Garnier devrait être en mesure de poursuivre ses activités, reprécisées par la ville lors de deux réunions. Des animations seront organisées ainsi que des médiations culturelles autour des murs peints. En parallèle, il est question de mener une "recherche scientifique" quant à la vie et au travail de Tony Garnier, pour permettre aux publics de mieux connaître cet architecte. Les 150 ans de naissance de l’urbaniste seront notamment célébrés par une exposition temporaire qui devrait se tenir à l’automne 2019.

à lire également
Agence Pôle Emploi à Lille, mars 2018 © Philippe Huguen / AFP
Pôle Emploi a diffusé hier midi les chiffres du chômage de ce premier trimestre 2018. Selon la Direction de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A dans le Rhône a diminué de 0,8% au cours de ce trimestre.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut