Musée des Tissus : Bernard Pivot raille Collomb et Képénékian

Le président de l’académie Goncourt a écrit sur Twitter que le musée des Tissus rénové devrait accueillir “deux mouchoirs aux larmes de dépit de Collomb et Képénékian, maires de Lyon qui voulaient le fermer”.

Bernard Pivot n'a pas attendu longtemps avant de critiquer l'attitude de la mairie sur le dossier des Tissus. "Prévoir dans le Musée des tissus rénové deux mouchoirs aux larmes de dépit de Collomb et Képénékian, maires de Lyon qui voulaient le fermer", a écrit le président de l'académie Goncourt sur Twitter. En septembre, il était venu à Lyon à l'invitation d'Emmanuel Imberton, le président de la CCI, pour défendre le musée. Il s'était dit "indigné à l’idée que ce musée puisse fermer à l’initiative de Lyon".

Ces propos n'avaient pas fait plaisir à Georges Képénékian, le maire de Lyon, qui, lors du conseil municipal du 25 septembre, avait critiqué les visiteurs du soir qui viennent à Lyon pour dire comment sauver le musée des Tissus”, en visant Stéphane Bern et Bernard Pivot. Ce dernier a aussi remercié Emmanuel Imberton et Laurent Wauquiez d’“avoir sauvé le Musée des tissus de Lyon”. Un sauvetage dont l'annonce a eu lieu ce lundi au musée des Tissus. La CCI s'est engagée à céder avant la fin de l'année le musée pour l'euro symbolique au conseil régional. En échange, ce dernier a affirmé qu'il investirait 10 millions d'euros en investissement dans la construction d'un nouveau projet et 1 million par an dans le budget de fonctionnement. Un financement qui se fera pour le moment sans la ville de Lyon.

à lire également
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et du parti Les Républicains s'est positionné en faveur du président hongrois alors que certains élus de son parti au Parlement européen ont voté la procédure initiée contre Budapest, cette semaine.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut