Gaëlle Choisne Stèle
Gaëlle Choisne

Le musée des Beaux-Arts se met au féminin

Vendredi, veille de la Journée de la femme, le musée des Beaux-Arts ouvre ses portes en nocturne pour faire découvrir ses collections sous l’angle féminin.

Au programme, lectures d’œuvres et interprétations, notamment de la Fillette aux pastèques de Sonia Delaunay (1915) et de Judith aux portes de Béthulie (Jules Ziegler, 1847). Mais l’art contemporain sera aussi de la soirée, avec le vernissage de l’accrochage de l’œuvre de Gaëlle Choisne (prix Linossier 2013) dans les collections antiques, source de son inspiration.

Pour les oreilles mais toujours du côté féminin de l’art, ce sont de jeunes talents musicaux – le quatuor (féminin comme de bien entendu) Arranoa, sous la direction du quatuor Debussy – qui feront entendre une sélection d’œuvres composées par des femmes. Schubert, qui complète ce programme, sera l’exception masculine de la soirée.

La plupart des animations seront répétées au cours de celle-ci, afin que toutes les personnes intéressées puissent en profiter. Mais, vu l’affluence aux précédentes animations nocturnes du musée, nous vous conseillons néanmoins de réserver.

---

Musée au féminin. Vendredi 7 mars à 18h, au musée des Beaux-Arts, place des Terreaux, Lyon 1er.

> Entrée : 5 € + 3 € pour les concerts. Réservations sur le site du MBA.

à lire également
Complice des chorégraphes Annick Charlot et Mourad Merzouki, Gilles Aguilar expose jusqu’au 30 avril des photos personnelles où il semble danser avec les interprètes pour saisir le mouvement. “Musiques du silence” est à voir à Pôle en Scène (espace Albert-Camus).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut