La magie nouvelle convoquée à la Biennale de la danse

Après le nouveau cirque, la magie nouvelle débarque sur nos scènes. Pionnière de ce mouvement en France, la compagnie 14:20 nous propose un avant-goût de sa prochaine création.

Formés aux arts du cirque, notamment au jonglage et à l’illusionnisme, Clément Debailleul et Raphaël Navarro sont à l’origine de cette idée de magie nouvelle qui arrive peu à peu sur nos scènes. Dans le cadre de la Biennale, ils proposent une forme courte, Ellipses, préfiguration de leur prochaine création.

Leur travail est basé sur un langage où le détournement du réel est pensé comme un enjeu artistique, à l’intérieur duquel le corps n’est plus contraint à la réalité. Ils cherchent à altérer une perception du monde uniforme et ethnocentrique, à déranger nos certitudes, à nous redonner à percevoir le monde comme une chose illimitée, qui va au-delà de tout ce qui rend nos expériences de vie familières.

Leurs spectacles sont conçus tels des moments suspendus où les corps et les objets créent des mouvements en transformation perpétuelle, bouleversant ainsi la sensation d’un temps linéaire. Ils empruntent à la vidéo, aux arts plastiques, à des techniques modernes et beaucoup à la danse.

“La magie et la danse ont en commun de questionner l’espace et le temps et l’inscription du corps humain face aux réalités physiques : la gravité et l’expérience de sa propre spatialité. La magie apparaît comme une ouverture vers des espaces chorégraphiques inexplorés, avec la possibilité de travailler des états de corps libérés de ces contraintes.”

-----------------

Ellipses, par la compagnie 14:20. Du 18 au 20 septembre, à l’Ensatt (Lyon 5e).

Dans le cadre de la Biennale de la danse.

à lire également
Changement de direction, rapprochement avec le musée des Beaux-Arts, fonctionnement de la Biennale d’art contemporain, la ville de Lyon a présenté ce mercredi la nouvelle organisation du MAC de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut