Cirque Plume Dernière Saison 1
© Yves Petit

La Dernière Saison lyonnaise de Plume touche à sa fin

Les Nuits de Fourvière se sont closes au théâtre antique, mais quelque part à l’est, dans un parc, le spectacle continue pour quelques soirs. C’est leur Dernière Saison, mais ils seront les derniers à partir. Le cirque Plume joue jusqu’à samedi à Parilly. Portrait de troupe.

Cirque Plume – La Dernière Saison © Yves Petit

© Yves Petit
Cirque Plume – La Dernière Saison.

Trente ans de route

Cela fait plus de trente ans que le cirque Plume existe, qu’il arpente les routes et les places de France et du monde entier avec son chapiteau. Une longue histoire, quasiment celle d’une (jeune) vie entière, à laquelle Bernard Kudlak, metteur en scène et fondateur de Plume, a décidé de fixer un terme. La Dernière Saison, accueillie par les Nuits de Fourvière jusqu’au 5 août, sera l’ultime spectacle de la compagnie. Mais il est d’ores et déjà programmé dans de nombreux chapiteaux, en France et en Europe, jusqu’en 2020. Année où les deux frères Kudlak (Pierre et Bernard ont fondé la compagnie avec cinq autres artistes) auront dépassé les 65 ans. Plutôt que de produire des spectacles “fatigués”, ils préfèrent tirer leur révérence.

Des “prolos” libres

Cirque Plume – La Dernière Saison © Yves Petit

© Yves Petit
Cirque Plume – La Dernière Saison.

Plume a été créé dans l’euphorie des années 1980 par une bande d’artistes fougueux, nés dans l’immédiat après-guerre et porteurs de ce que l’on nomma le “nouveau cirque”. “On était tous des prolos, qui ne venaient pas du milieu du cirque traditionnel, ce qui nous donnait une liberté totale. On n’était tenu par aucune norme, on a fait notre cirque à notre image”, explique Pierre Kudlak. Ce nouveau cirque étant, pour le définir brièvement, un cirque qui utilise les composantes du cirque traditionnel mais avec une optique plus théâtrale, poétique et musicale qui accompagne la volonté de raconter une histoire plutôt que de montrer des numéros de virtuoses. Même si les artistes de Plume (jongleurs, acrobates, danseurs, équilibristes…) maîtrisent parfaitement leur partie. Des origines jusqu’aujourd’hui, ce sont des spectacles phares comme No Animo Mas Anima, Toiles, L’harmonie est-elle municipale ?, Mélanges (opéra Plume), Récréation et Plic Ploc… qui ont été vus par des centaines de milliers de spectateurs, dans les lieux de programmation les plus prestigieux, d’Avignon à New York. Ainsi, la troupe (qui fait travailler actuellement une artiste américaine, une Argentine et deux Espagnols) a attiré plus de 2 millions de spectateurs sur ses trois derniers spectacles. Plic Ploc (2004), L’Atelier du peintre (2009) et Tempus Fugit (programmé aux Nuits Fourvière en 2013) ont fait rêver plus de 300 000 spectateurs chacun, près de 400 000 pour Plic Ploc. Des succès qui ne font pas oublier les galères.

Poème d’adieu

Cirque Plume – La Dernière Saison © Yves Petit

© Yves Petit
Cirque Plume – La Dernière Saison.

Même si Plume a trouvé en Franche-Comté en 2006 un lieu fixe (les arènes de Besançon), une base où préparer ses créations avec plus de confort et de sérénité, il y eut aussi des disparitions, comme celle de Robert Miny, compositeur musical de toutes les créations de Plume jusqu’à Tempus fugit, qui a mis fin à ses jours en avril 2012. Benoît Schick a pris le relais pour toute la partie musicale. C’est lui qui a composé la partition musicale de La Dernière Saison. Un spectacle en forme de poème d’adieu où Plume continue d’innover : ils ont abandonné la piste circulaire traditionnelle pour un espace scénique frontal afin de privilégier les effets de lumière. Et l’on ne voit plus d’animaux mais des comédiens jouant les animaux. La réflexion se porte sur la succession de nos quatre saisons, à laquelle une énigmatique cinquième a été ajoutée, produite non plus par la nature mais par notre action néfaste sur celle-ci. Il reste quelques jours aux Lyonnais pour la découvrir.

Cirque Plume / La Dernière Saison
Jusqu’au samedi 5 août à 20h30, sous chapiteau, au parc de Parilly.
(À l’heure où nous publions, il reste quelques places.)
Cirque Plume – La Dernière Saison © Yves Petit

© Yves Petit
Cirque Plume – La Dernière Saison.
à lire également
Nuits de Fourvière 2012 © Julien Rambaud
La Nuit Québec vient clôturer ce samedi soir l'édition 2018 du festival Les Nuits de Fourvière au théâtre antique. Une édition qui a attiré pour la deuxième année consécutive 150 000 spectateurs.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut