L'Arnacoeur : « jamais vue au cinéma » ?

Pour son premier long métrage, le réalisateur Pascal Chaumeil vous offre un Romain Duris plus séducteur que jamais et une Vanessa Paradis en petite bourgeoise. Le tout tourné dans un cadre idyllique, Monaco. Il ne fallait rien de plus à cette comédie française pour renouveler le genre. A découvrir dès aujourd'hui.

Alex (Romain Duris) est "briseur de couple professionnel". Avec son équipe, composée de sa soeur Mélanie (Julie Ferrier) et son mari Marc (François Damiens), il doit transformer n'importe quel petit ami en ex. Mais une règle régie la société : Alex ne s'attaque qu'aux femmes malheureuses dans leur couple. Pourtant ils vont accepter la mission Juliette Van Der Becq (Vanessa Paradis), une jeune trentenaire épanouie, qui doit se marier dans une semaine.

Portée par un casting aussi étonnant qu'inédit, cette comédie à l'histoire « jamais vue au cinéma » comme l'explique Pascal Chaumeil, s'inspire directement des comédies anglo-saxonnes. Elle mêle l'humour au glamour et signe le retour sur grand écran de Vanessa Paradis. On la retrouve, trois ans après le thriller La Clef, sublime en BCBG coincée. Perchée sur 10 cm de Louboutins, elle incarne avec brio une femme froide et fatale. Romain Duris quant à lui, nous montre une fois de plus l'étendue de son talent dans ce rôle crée sur mesure. « Je voulais montrer une nouvelle facette de Romain » explique Pascal Chaumeil. Tantôt dragueur, cascadeur ou manipulateur, il nous ferait presque penser à James Bond, impeccable dans son costume noir.

Des seconds rôles à la hauteur des premiers

En s'inspirant des comédies anglo-saxonnes, le réalisateur et le scénariste, ont su saisir l'importance des seconds rôles. Ainsi, en réunissant deux comiques pour seconder Duris, ils font coup double. Julie Ferrier, connue pour son humour potache et surtout pour avoir montré son sein lors de la cérémonie des césars, en impose dans le rôle de grande soeur, dirigeant d'une main de fer dans un gant de velours, les missions de son frère. Associée au Belge François Damiens alias François l'embrouille, l'as de la caméra cachée, excellent dans son rôle de beauf maladroit, le duo cartonne. Et face à la classe et au glamour d'Alex et Juliette, ce couple complice et quelque peu pantouflard, ne peut que nous faire rire. Enfin, mention spéciale pour la ravissante Héléna Noguerra - petite soeur de la chanteuse Lio- hilarante dans son rôle de meilleure amie, légèrement portée sur la bouteille et un tantinet nymphomane.

Avec ce premier long métrage, Pascal Chaumeil réussit une bonne tambouille grâce à de bons ingrédients. Les acteurs sont bons, la comédie est rythmée et les dialogues entraînants. Le réalisateur use des comiques de situation et de répétition, sans jamais être lourd. Et même si la fin est prévisible, on se laisse surprendre par les gags et rebondissements qui s'enchaînent sans temps morts. Le film est bourré de petits détails comiques qui nous font encore sourire après la séance. Enfin, à noter que tous les bons moments ne sont pas livrés dans la bande annonce, et rien que pour ça, cette comédie made in France vaut le détour.

à lire également
Joaquin Phoenix dans “Her” de Spike Jonze (2014) © Warner Bros. Entertainment Inc.
Lyon Capitale vous invite à la projection-débat autour du film de Spike Jonze, jeudi 26 avril, sur les rapports entre intelligence artificielle et sexisme. Soirée organisée par l’Université de Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut