Lyon Capitale n°166 p.12
Article payant

Il y a 20 ans : nos montagnes gagnent gros à la roulette russe

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1998, le tourisme russe dans la région lyonnaise explose. Les soviétiques viennent surtout pour les vacances d'hiver, dépenser leurs roubles dans nos stations de ski et nos meilleurs vins.

Le tourisme russe date de bien avant 1998. Des moscovites principalement, viennent depuis des années passer leurs vacances sur la Côte d'Azur, entre yacht et hôtels de luxe. Ce qui change en 1998, c'est qu'ils sont de plus en plus nombreux à venir en hiver, peupler nos stations de ski et nos chalets les plus luxueux. Cette année-là, ils sont environ 14 000 à descendre les pistes alpines. Avec l'ouverture d'une aérienne ligne Lyon-Moscou, leur nombre devrait encore augmenter. Une nouvelle plutôt bien accueillie à la montagne, où le touriste Russe est reçu avec un grand sourire. Il faut dire qu'il dépense sans compter, entre 4 étoiles et Château Pétrus.  

Il vous reste 85 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
L'Hôtel-Dieu et le pont de la Guillotière à la fin du XVIIIe
Le Grand Hôtel-Dieu ouvre ses portes à Lyon, achevant sa transformation d'hôpital à centre commercial. Au XIXe siècle, on pensait qu'une ancienne malédiction pesait sur tous ceux qui empêcheraient l'Hôtel-Dieu d'être un hôpital dédié aux pauvres. Gérard Collomb, instigateur du projet, est-il maudit ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut