Lyon Capitale n°166 p.6
Article payant

Il y a 20 ans : les polices municipales désarmées ?

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1998, le ministre de l'Intérieur Jean-Pierre Chevènement propose un projet de loi visant à désarmer les policiers municipaux. Une mesure à contre-courant des habitudes de plusieurs communes locales, qui déclenche une levée de bouclier chez les forces de l'ordre.

Prérogatives étendues, mais holster vide pour les policiers municipaux des communes autour de Lyon. Alors qu'en 1998 les recrutements de la police augmente, le gouvernement veut clarifier et élargir leurs pouvoirs, tout en se munissant de garde fous pour se protéger d'éventuels abus. D'ordinaire cantonnés aux PV de stationnement, les policiers municipaux pourraient, si le projet aboutit, être habilités à relever l'identité des contrevenants pour leur dresser des procès-verbaux. Du côté des armes, Jean-Pierre Chevènement souhaite qu'il soit plus difficile d'obtenir l'autorisation d'en porte une. Il prévoit que les pistolets soient retirés aux policiers, qui pourront néanmoins en porter un sur demande du maire et autorisation du préfet.

Il vous reste 87 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Aperçu des expositions à voir en décembre 2018 à Lyon (montage)
Ce mois-ci, on voyagera dans le temps, avec de jeunes artistes tout juste sorties des beaux-arts, deux peintres nés dans l’entre-deux-guerres et un empereur dont on ne connaît souvent à Lyon que la table. Mais aussi dans la géographie, d’un Sud fantasmé aux Fidji de visu pour finir à Annemasse. Bonne route.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut