Lyon Capitale n°166 p.15
Article payant

Il y a 20 ans : en 1848, les Voraces avaient faim de liberté

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1848, le contexte social reste agité après la révolte des Canuts, si bien qu'un nouveau mouvement lyonnais se forme sur les pentes de la Croix-Rousse : les Voraces.

En 1848, les Voraces se réunissent dans les cabarets de la ville, chez la mère Maréchal rue Austerlitz. Pour la plupart canuts, leurs revendications politiques en faveur d'une démocratie sociale sont bien souvent effacées par une autre bien plus terre à terre : celle de vendre le vin au litre et non plus à la bouteille. Un combat qui leur vaudra une étiquette de soiffards invétérés, qui tout de même engagent de rudes protestations à Lyon au milieu du XIXe siècle. Ils prendront en 1848 la préfecture alors située place des Jacobins, et hisseront au sommet de l'hôtel de ville le drapeau rouge révolutionnaire.

Il vous reste 85 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Aperçu des expositions à voir en décembre 2018 à Lyon (montage)
Ce mois-ci, on voyagera dans le temps, avec de jeunes artistes tout juste sorties des beaux-arts, deux peintres nés dans l’entre-deux-guerres et un empereur dont on ne connaît souvent à Lyon que la table. Mais aussi dans la géographie, d’un Sud fantasmé aux Fidji de visu pour finir à Annemasse. Bonne route.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut