Article payant

Il y a 20 ans : Deux pistes en forme d'impasse

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1998, à Jons, les riverains protestent contre la création de deux nouvelles pistes sur l'aéroport de Satolas, l'ancêtre de Lyon-Saint-Exupéry.

De l’électricité dans l'air... et surtout beaucoup de bruit ! Il y a 20 ans les projets d'aéroports suscitaient déjà la controverse, mais ce n'était pas des menaces pesant sur la biodiversité dont on s'inquiétait à l'époque. À la mi avril 1998 Lyon Capitale s'intéresse aux associations de riverains de l'aéroport de Satolas, à 30km de Lyon. Déjà exténués par le bruit incessant, les riverains protestent contre la création de deux nouvelles pistes et pour l'arrêt définitif des 40 vols de nuit. Un conflit qui mobilisera Dominique Voynet et Jean-Claude Gayssot, alors respectivement ministres de l'aménagement du territoire et de l’environnement pour la première et de l'équipement, du transport et du logement pour le second. L'aéroport lui a depuis été renommé aéroport de Lyon-Saint-Exupéry mais n'a gardé que deux pistes pour plus de 10 millions de passagers en 2017.

Il vous reste 83 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut