Céline Frances dans « Ah qu’il est bon d’être une femelle ! »

Humour : Céline Frances à l'espace Gerson, excessivement féminine !

Avec une salle entièrement rénovée pendant le dernier confinement, une clim qui ne fait plus un bruit de moteur d’avion, l’Espace Gerson attend de pied ferme les “juilletistes” et “aoûtiens” qui n’auront pas fui Lyon – ou y seront revenus – pendant les vacances.

De belles occasions de rire et même de s’émouvoir pendant la période. Dans les nombreux artistes programmés, notre préférence va à Céline Frances. Elle occupera la scène traversée d’un poteau aussi “mythique” que ceux de Koh-Lanta, du 21 au 31 juillet.

Après avoir sillonné la France, avec son chien, durant le deuxième confinement, nul doute qu’elle aura modifié son spectacle Ah qu’il est bon d’être une femelle ! au gré des rencontres qu’elle aura faites durant son périple. Tout en conservant le fond. Soit une énergie inépuisable. Et un art du portrait, des scènes piquantes qui caractérisent les personnages féminins, délibérément excessifs, à qui elle donne une réelle présence.


Ah qu’il est bon d’être une femelle !, du 21 au 31 juillet à l’Espace Gerson.


 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut