Hancock

Mais en le présentant comme une pauvre tache dépressive et alcoolique provoquant plus de catastrophes qu'il n'en évite, quelque part entre un John McClane (Die Hard) aux hormones et un Superman qui aurait séché les boyscouts.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut