FUCKING GOOD

Quand la violence est inscrite à ce point dans l'écriture, il n'est pas besoin de la montrer. "
Parce que question écriture, ça sent le souffre à plein nez. Réalisme cru, violence gratuite et sodomie au couteau...on peut difficilement faire plus indigeste, difficilement plus trash. Mais le metteur en scène lyonnais a su prendre Shopping and Fucking par le bon bout. Cet ancien élève de l'ENSATT a pris le parti d'éviter "tout déballage pornographique. Parce que c'est un des écueils du théâtre contemporain que de vouloir faire comme au cinéma. Or, jouer la carte du réalisme pour des scènes extrêmes, c'est juste grotesque ! "
Simon Delétang a préféré jouer la carte de l'humour et dresse le portrait acide d'une société de marchandisation, où l'argent est le dieu suprême et Disney, la référence culturelle ultime.

Shopping and fucking, mise en scène Simon Delétang, du 16 au 26 octobre au théâtre Les Ateliers, 5 rue Petit David, Lyon 2. 04 78 37 46 30 ou www.theatrelesateliers.com.

à lire également
Contes et légendes, de Joël Pommerat © Cie Louis Brouillard / L’Animal imaginaire, de Valère Novarina © Pascal Victor (montage LC)
Le TNP accueille cette semaine Joël Pommerat et Valère Novarina, deux maîtres de la scène hexagonale. Les projecteurs sont donc braqués sur Villeurbanne. Mais cela ne nous empêche pas de garder un œil sur les autres scènes de la métropole…
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut