Juliette Faber et Raimu dans “Les Inconnus dans la maison” d’Henri Decoin (1942) © DR
Juliette Faber et Raimu dans “Les Inconnus dans la maison” d’Henri Decoin (1942) © DR

Festival Lumière 2018 : ce qu’il faut voir cette fin de semaine

La sélection Lyon Capitale des séances du festival Lumière pas encore complètes ou/et qui méritent vraiment le déplacement jusqu’à dimanche.

Vendredi 19 octobre

  • à 11h15 à l’institut Lumière : L’Hirondelle d’or (1h31). Un chef-d’œuvre parmi les films chinois de combat. Projection en présence de l’actrice Cheng Pei-Pei (complet, mais les places non occupées sont vendues au dernier moment – arrivez tôt ! au moins 30 minutes avant la séance).
  • à 11h15 au Pathé Bellecour : À mon âge, je me cache encore pour fumer (1h30), avec Biyouna et en sa présence. Neuf femmes donnent à voir la société algérienne.
  • à 14h45 à la Villa Lumière : One day since yesterday (Peter Bogdanovich et le film perdu) (documentaire, 1h37). Bill Teck s’attache à la seconde partie de carrière du cinéaste Peter Bogdanovich (invité du festival cette année), loin du succès de La Dernière Séance.
  • à 16h30 au Pathé Bellecour : Le Clan des irréductibles (1h54). Le deuxième film réalisé par Paul Newman, avec Henry Fonda.
  • à 19h30 à l’amphithéâtre de la Cité internationale : remise du prix Lumière à Jane Fonda, suivie de la projection du Syndrome chinois de James Bridges (2h02), un film qui traite à la fois des risques du nucléaire et de la liberté de la presse, des thèmes qui n’ont rien perdu de leur actualité...
  • à 21h30 au Comœdia : La Dame de Shanghai (1h28). Pour Rita Hayworth !

Samedi 20 octobre

Robert Pattinson dans High Life, le film de Claire Denis, présenté en avant-première au festival Lumière © Wild Bunch Distribution
Robert Pattinson dans High Life, le dernier film de Claire Denis © Wild Bunch Distribution
  • à 17h au Comœdia : avant-première de HIGH LIFE de Claire Denis (1h54). Avec Juliette Binoche. La musique est signée Stuart A. Staples, qui sera en concert à Lyon le 27 octobre...
  • à 17h30 à la MLIS de Villeurbanne (entrée libre) : rencontre avec l’actrice Marina Foïs.
  • à 17h45 à l’UGC Ciné Cité Confluence : Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1h44) de Robert Zemeckis. Culte !
  • à 20h au Comœdia : avant-première du LIVRE D’IMAGE de Godard, palme d’or spéciale au festival de Cannes. En introduction à la grande rétrospective de l’œuvre de Godard que prépare l’institut.
  • à 20h30 au Ciné Caluire : Les Inconnus dans la maison d’Henri Decoin (1h40), séance présentée par Jean-Loup Dabadie. D’après un roman de Simenon, avec Clouzot au scénario et aux dialogues, et interprété par Raimu. Il vous en faut plus ?
  • à 21h15 au Pathé Bellecour : Tigre et Dragon (1h59). L’épée magique d’Ang Lee. En présence de l’actrice Cheng Pei-Pei.

Dimanche 21 octobre

Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon... Certains l’aiment chaud, de Billy Wilder (1959) © DR
Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon dans “Certains l’aiment chaud” de Billy Wilder (1959) © DR
  • à 14h30 au Comœdia : La Passante du Sans-Souci (1h56). L’ultime interprétation de Romy Schneider.
  • à 14h30 au Ciné Mourguet (Ste-Foy) : Kirikou et la sorcière (1h15). Aujourd'hui un classique du cinéma d’animation.
  • à 15h à la halle Tony-Garnier : séance de clôture en présence de Jane Fonda, qui rendra hommage à son père, Henry Fonda, héros du film qui sera projeté, Les Raisins de la colère de John Ford (2h09).
  • à 19h15 à l’institut Lumière : Certains l’aiment chaud (2h01). Marilyn, Tony Curtis, Jack Lemmon... On ne s'en lassera jamais.

Bon à savoir : pour les projections qui affichent complet, il est toujours possible de se rendre sur place une heure avant, les places libérées (réservations non occupées) sont vendues à la dernière minute. Il faut juste être patient et faire la queue à la billetterie de la salle concernée…

à lire également
Monsieur Cinéma doit apporter une caméra à un réalisateur qui tourne à Lyon. Yan Le Pon se déguise en vieux lion pour nous raconter les nombreux tournages ayant pris pour décor les ruelles du quartier Renaissance. Au fil de cette flânerie entre Saint-Georges et Saint-Paul, réapparaissent le grand Lino et madame Signoret, mademoiselle Binoche, Olivier et son Gang, Lelouch et Luchini… et un Tavernier bien connu des cinéphiles lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut