Thierry Frémaux
Thierry Frémaux

Festival de Cannes : Gérard Depardieu tacle Thierry Frémaux

Dans une interview Gérard Depardieu a critiqué la gestion du Festival de Cannes "depuis qu'il y a Thierry Frémaux et Pierre Lescure". Un festival qui selon lui "n'a plus rien à voir avec le cinéma".

Interviewé par le journal le Parisien-Aujourd'hui en France, Gérard Depardieu s'est montré très critique vis-à-vis de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et président de l'Institut Lumière à Lyon. "Moi, je ne peux plus y aller depuis que Gilles Jacob n'est plus là. Depuis qu'il y a Thierry Frémaux et Pierre Lescure à la tête du Festival, ce sont les télés qui règnent. C'est vrai que Cannes – je ne veux pas faire le vieux con –, cela n'a plus rien à voir avec le cinéma", a critiqué le comédien.

Une interview dans laquelle il s'est aussi payé les chaînes d'infos : "Quand on regarde BFM TV ou i>Télé, ces cons, ils passent des images derrière qui n'ont rien à voir avec l'actualité. Pour qui ils prennent les gens ? L'information est de plus en plus détestable. On ne vous montre que ce qui ne marche pas". Et s’est aussi attaqué au Grand Journal de Canal+ : "Ça fait chier. C'est de plus en plus superficiel. On sent le changement de société en regardant la télé qui abrutit plus vite qu'on ne le pense". En pleine promo pour sa série de Netflix "Marseille", Gérard Depardieu semble en pleine forme.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
Faire défiler vers le haut