EZ3kiel : musique prophétique

Béni soit-il l'homme de bonne volonté qui, au nom de la charité, se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre de la mort et des larmes...". Citer Ezéchiel et l'Ancien Testament, voilà qui pourrait paraître un peu mystique au premier abord. Pourtant, ce verset - livré ici dans une version légèrement réduite - est également une réplique culte d'un film de Quentin Tarantino. EZ3kiel, formé au milieu des années 1990, en choisissant de s'appeler ainsi, désirait alors rendre un petit hommage au film Pulp Fiction et à Jules, personnage campé par Samuel L. Jackson, toujours soucieux de réciter un passage du livre du prophète avant de dérouiller un individu. Exit, donc, la dimension biblique. La référence est ici cinématographique. Pas forcément un hasard pour un groupe qui soigne son identité visuelle autant que sa musique. Une musique difficile à étiqueter, trop souvent cantonnée au dub. Une association d'idée probablement, puisque le groupe tourangeau est affilié au label lyonnais Jarring Effects, qu'on cantonne lui aussi bien trop souvent à ce courant. Pourtant, la musique d'EZ3kiel est bien plus difficile à cerner. Le trio n'a eu de cesse de se renouveler d'album en album avec toujours le même désir d'harmoniser instruments et machines, volutes acoustiques et synthétiques. Dans Battlefield, dernier opus en date sorti en janvier 2008, la musique d'EZ3kiel continue de surprendre. L'album, plus brut, ce voudrait une alliance improbable entre Pink Floyd, DJ Shadow et Nine Inch Nails. Associé au show visuel proposé lors des lives du groupe, voilà une soirée qui, sans trop prophétiser, devrait remplir son office.

EZ3kiel. Le vendredi 6 juin au Transbordeur, 3 boulevard Stalingrad, Villeurbanne.
04 72 43 09 99 ou www.transbordeur.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut