Et Puccini créa les sentiments lyriques

À l’Opéra de Lyon, Lluis Pasqual, à la mise en scène, et Kazushi Ono, à la baguette, s’emparent de cette histoire d’amour passionnelle, entre le vertueux Chevalier Des Grieux et la démoniaque Manon, qui valu à Puccini son premier succès.

D’une querelle d’orgueil entre compositeurs allait naître une des œuvres charnières de la régénération de l’opéra italien. En 1884, Manon de Massenet est un succès retentissant. Puccini décide alors de proposer sa version de Manon affirmant avec sa verve légendaire que Massenet a traité le sujet à la française “avec de la poudre et des menuets”, tandis que lui y mettra toute son âme d’Italien “con passione disperata”, soit “avec une passion désespérée” et en toute modestie ! Pour se faire c’est une armée de librettistes qui tentent tour à tour de combler le compositeur. Après un défilé d’auteurs, ce sont finalement Luigi Illica et Giuseppe Giacosa qui achèveront le livret. Cette course effrénée à l’œuvre parfaite venait de faire naître le célèbre duo de librettistes auxquels Puccini aura ensuite recours pour les chefs d’œuvre La Bohème, Tosca et Madame Butterfly. Les prémisses du vérisme touchaient alors la partition de Puccini, en effet le mouvement littéraire italien, héritier du naturalisme, commençait à s’infiltrer dans l’art lyrique avec une école musicale donnant des opéras à tendance réaliste, préoccupés de la réalité quotidienne et des problèmes sociaux. L’héritage du romantisme est toujours présent dans l’écriture orchestrale mais l’acte 2 laisse d’emblée apparaître une évolution vers une forme plus épurée empreinte de tragique.

Théâtre psychologique

Pour cette création, Kazushi Ono, à la direction de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, devra jongler avec cette partition aux teintes romantiques et à la stylisation italienne. Quant à Lluis Pasqual, il a choisi de mettre en avant le récit initiatique en le transposant dans les années 40-50 plutôt qu’au 18è siècle. Sa mise en scène est axée sur le voyage avec un décor qui s’articule autour d’une gare, “à la croisée des destins, où sont présents à la fois l’idée du voyage, de destinations imprévisibles et d’un départ fatal”, explique-t-il. Cette œuvre est la première à oser une mise en musique des souffrances psychologiques des personnages et malgré son titre, le véritable héros de l’histoire chez Puccini est Des Grieux, un homme amoureux magnifié par la passion et grandi par ses multiples aventures infamantes. En 1890 avec Manon Lescaut, un géni créateur s’était réveillé chez Puccini.

Manon Lescaut de Giacomo Puccini. Du 21 janvier au 3 février, Opéra de Lyon, Lyon 1er. 0826 305 325. www.opera-lyon.com

à lire également
Disquaire Day à la boutique Sofa Records © Elie Guckert / 21.04.2018
Ce samedi avait lieu le Disquaire Day partout en France. À Lyon, un peu plus d'une dizaine de disquaires ont participé à l'opération. Lyon Capitale a été fouiner dans les bacs de la boutique Sofa Records, ouverte à Lyon depuis dix-huit ans.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut