festival Ecrans Mixtes

"Ecrans-Mixtes", le festival de film Queer de retour à Lyon

Lyon accueille la 8e édition du Festival queer « Ecrans Mixtes », qui débutera mercredi 7 mars à l’Institut Lumière et se prolongera jusqu’au jeudi 15 mars au Comœdia. Un rendez-vous cinématographique à ne pas manquer cette semaine.

Un festival cinématographique où la "mixité" règne en maître mot. Sur les 28 réalisateurs représentés, 15 sont des femmes. Mixité aussi pour les projections sélectionnées, avec autant de films, que de documentaires ou de courts-métrages. Le genre cinématographique queer dévoilera au gré des jours ses nombreuses facettes, entre le drame, la comédie, la fantaisie, ou encore le musical. L’occasion de découvrir ou de revoir des classiques de ce cinéma qui casse les codes des représentations sociales.

Mercredi 7 mars, le festival ouvrira sur la projection du film Jeanne et le Garçon formidable, à l’Institut Lumière, en présence des deux réalisateurs Olivier Ducastel et Jacques Martineau et de Valérie Ledoyen. La soirée de clôture se terminera au Comœdia, jeudi 15 mars, avec la projection du long-métrage de Marco Dutra et Juliana Rojas, Les bonnes manières.

Tout au long de la semaine, le festival accueillera les figures du cinéma queer. Ce week-end fera la part belle au cinéaste portugais Joao Pedro Rodrigues, avec une rétrospective de ses œuvres. La réalisatrice allemande Monika Treut et le réalisateur canadien Bruce LaBruce seront également présents à Lyon pour la projection de leurs films.

Tout le détail de la programmation est disponible sur le site internet du festival.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut