De l'antivol au porte-parapluie : le panier du vélo

Un vélo est un investissement en soi. Mais, au-delà de son achat, il est nécessaire de prévoir des accessoires indispensables tels un casque ou un antivol. Voici une sélection d’objets utiles et tendance qui seront rapidement incontournables.

L’antivol par excellence

Encombrant et lourd, l’Abus Granit X-plus reste cependant l’un des meilleurs antivols du marché. Ultrarésistant, il découragera plus d’un voleur et permettra de retrouver son précieux cycle là où il était accroché. Attention cependant à bien choisir le support, il se pourrait qu’il soit moins résistant que l’antivol.

Abus Granit X-plus. 90 euros.

Tête de noisette

Fini les casques sans personnalité, la marque Nutcase allie design et sécurité. Bien qu’ils tiennent un peu chaud l’été, ils ne passeront pas inaperçus et s’accorderont parfaitement à une tenue de ville.

À partir de 49 euros.

Masque antipollution

Adieu les mauvaises odeurs et la toux, le masque Respro filtre les hydrocarbures, le benzène, le pyrène, les oxydes d’azote, le dioxyde de soufre, l’oxyde de plomb, les microparticules supérieures à 10 microns et même les pollens. Prévoyez cependant un temps d’adaptation, et une volonté d’acier les jours de canicule.

À partir de 45 euros.

Feu stop version vélo

Voici un équipement qui pourrait bien devenir un jour obligatoire. Ce feu arrière supplémentaire s’allume en cas de freinage grâce à son capteur de mouvement intégré. Trois modes permettent de l’utiliser de jour comme de nuit et de s’adapter à toutes les situations.

Feu stop vélo Maxxon. 29 euros.

Klaxon puissance auto

Lorsque la sonnette ne suffit plus, le klaxon AirZound prend le relais. Aussi puissant que ceux qui équipent les voitures, il permet de se faire repérer dans les situations dangereuses. Attention à l’abus cependant, réservez-le aux derniers recours.

AirZound. 29 euros sur lecyclo.com

Rétro

Avec des centaines d’accessoires, le vélo se rapproche un peu plus de la moto. Un rétroviseur est pourtant toujours utile. Idéal en environnement urbain, il permet d’éviter plus d’un accident mais aussi parfois de forcer les automobilistes à prendre leurs distances.

À partir de 9 euros.

Support téléphone

Conduire ou téléphoner, il faut choisir, mais le mobile reste utile lorsqu’il est équipé de la fonction GPS. Voici un support qui le maintiendra et lui évitera de faire une chute fatale sur le bitume.

À partir de 9 euros.

Au sec !

Importé en France par le lyonnais Bernard Chlous, le porte-parapluie pour vélo se révèle rapidement indispensable lorsque l’on ne souhaite pas s’encombrer d’un poncho qui reste : "peu confortable et fait transpirer" selon ce passionné de cyclisme urbain. L’invention se monte en quelques minutes sur le guidon de tous les vélos. Bernard Chlous a eu l’idée d’importer ce produit suite au voyage de son fils au Japon, où le porte-parapluie est une institution. Une fois rapporté en France et monté sur son vélo, les passants lui demandaient régulièrement où l’avait-il trouvé. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il choisisse de lancer son propre site internet pour le vendre en direct. Par ailleurs au-delà de protéger efficacement des goutes d’eau, il peut aussi accueillir une ombrelle l’été.

À partir de 46,50 euros sur http://www.onroulosec.com/

Retrouvez notre article "5 mois à vélo dans Lyon : verdict".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut