Coltman, Murphy et Ponty jazzent au palais

Chaque année, en deux salves, le Palais idéal du facteur Cheval, qui reste, quoi qu’on en dise, l’un des endroits fabriqués par la main de l’homme les plus fascinants de la planète, car quand on dit la main de l’homme, c’est d’un seul homme qu’il s’agit, enfin vous connaissez l’histoire... Plouf, plouf, chaque année donc, disions-nous, le Palais idéal du facteur Cheval nous livre en deux salves de trois concerts une petite dose de magie musicale servie dans son écrin prestige.

En cette fin juin, donc, premières notes, avec “Jazz au palais” (qui n'est pas toujours intrinsèquement jazz). Cette année, l’on y entendra Hugh Coltman (photo), folkeux anglais installé à Paris, dont on vous a déjà dit le plus grand bien à l'occasion de son concert lyonnais de décembre 2012, et l’Américain Elliott Murphy, 33 albums au compteur.

Pour le jazz, quand même, le violoniste Jean-Luc Ponty sera accompagné de sa fille Clara, dans un hommage au facteur (Cheval, donc) et à sa fille Alice, née le même jour que son projet fou.

-----

Jazz au palais. Jeudi 27 (Hugh Coltman), vendredi 28 (Elliott Murphy) et samedi 29 juin (Jean-Luc et Clara Ponty), à 21h, au palais du facteur Cheval, Hauterives (Drôme).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut