Thierry Frémaux
Thierry Frémaux

Cinéma : Le prix Lumière 2014 sera-t-il une femme ?

À la veille de la présentation du festival Lumière 2014 par Thierry Frémaux, les pronostics vont bon train.

Cinq ans après la première édition du festival Lumière, le suspens reste entier à l'approche de l'annonce du prochain lauréat. Lauréat ou... lauréate.

Thierry Frémaux, directeur de l'Institut, voulait faire du prix Lumière une sorte de ''Prix Nobel du cinéma''. Officiellement, cette distinction récompense une contribution exceptionnelle à l'histoire du cinéma et revient à un(e) cinéaste ou à un(e) interprète pour l'ensemble de son œuvre ou de sa filmographie.

Depuis 2009, cinq stars du 7e art ont ainsi reçu la précieuse distinction : Clint Eastwood, Milos Forman, Gérard Depardieu, Ken Loach et, bien sûr, Quentin Tarantino l'année passée. Point commun ? Tous sont des hommes. L'édition 2014 du festival mettra-t-elle à l'honneur une femme ?

De la polémique cannoise...

La représentation des femmes au sein du Jury et parmi les nominés, a déjà suscité des polémiques au festival de Cannes. Depuis plusieurs années, Thierry Frémaux, également à la tête de la sélection cannoise, doit faire face à des critiques grandissantes.

Lors de l'édition de 2012, le collectif féministe La Barbe était monté au créneau en publiant une tribune dans Le Monde. Les militantes regrettaient notamment que ''les vingt-deux films de la sélection officielle ont été réalisés, heureux hasard, par vingt-deux hommes''. La réaction du responsable du festival ne s'était pas fait attendre. Thierry Frémaux se déclarait alors contre la politique des quotas et affirmait que le festival ne récompenserait ''jamais un film qui ne le mérite pas simplement parce qu'il est réalisé par une femme''.

Pourtant, en mai dernier, c'est bien une femme qui a été nommée présidente du Jury. Et pas n'importe quelle femme : Jane Campion. La cinéaste a un statut particulier à Cannes. Non seulement elle a été nommée à la tête de ce Jury 2014 (et également, par le passé, à de nombreuses sélections parallèles), mais elle est aussi, et surtout, la seule à avoir été couronnée de la Palme d'or pour La Leçon de piano en 1993. Au moment de sa ''nomination'' elle avait alors demandé à composer un Jury exclusivement féminin. Proposition classée sans suite par Thierry Frémaux. Mais, comme un signe, le Jury de cette 67e édition a respecté une parité parfaite (quatre femmes et quatre hommes).

… à une femme prix Lumière ?

Dès lors, il n'est pas surréaliste d'attendre une femme pour ce prix Lumière 2014. S'il est plus difficile de mettre en avant un film dans une compétition uniquement parce qu'il serait réalisé par une femme, primer réalisatrice et/ou actrice pour l'ensemble de sa carrière ne serait, pour le coup, d'aucune difficulté.

On sait que Thierry Frémaux aime récompenser un artiste représentant une certaine cinéphilie. Au vu de son carnet d'adresses et des derniers nominés (trois réalisateurs anglo-saxons et seulement un acteur, français), les paris sont ouverts.

Pourquoi pas alors, une femme donc, française et actrice à la carrière imposante. Catherine Deneuve ou Jeanne Moreau seraient, dans ce cas, des candidates idéales...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut