Viv'art 2014
Lisa Burek

Viv'art : achetez une œuvre pour des enfants malades

"L'art fait la fête" et cette fête pourrait bien rendre des enfants heureux. Samedi et dimanche, Viv'art 2014 fait venir une cinquantaine d'artistes pour créer des œuvres d'art en direct et les vendre à un prix unique. Le but ? Donner les recettes du week-end à une association d'aide aux enfants atteints du syndrome de RETT.

Viv'art 2014

Lisa Burek

Situé dans une friche industrielle du 8e arrondissement de Lyon (9 rue Audibert et Lavirotte), Viv'art 2014 associe l'art et l'humanitaire pour un public amateur, curieux, passionné. L'association P.A.Z relève alors le défi : proposer des œuvres d'art faites sous nos yeux, créées sous la structure métallique de la friche, inspirées de l'instant présent. Un seul prix, pour tous les artistes et pour chacune des œuvres réalisées : 300€.

L'art sous toutes ses formes

Les matériaux, choisis par les artistes en fonction de leurs besoins, ont été donnés par les entreprises partenaires "plus intéressées par le côté humanitaire que par le côté artistiques, ceci-dit", remarque Patricia Brochier, présidente de l'association P.A.Z. Mais le fruit du travail est là, de la fresque du graffeur Gris1 qui accueille les visiteurs à celle de Brusk que l'on découvre à l'intérieur du bâtiment. Et si le street graffiti et l'art urbain sont présents, ils ne sont pas les seuls : toutes les formes d'expression plastiques sont représentées (sculpture, vidéo, peinture, photo, vidéo, body art...).

Un projet qui a mûri

Viv'art 2014

Lisa Burek

Quant aux 300€, les artistes en gagneront la moitié. "Je trouve le principe équitable. Être artiste est une philosophie, je ne suis pas là pour gagner de l'argent. Et si mes œuvres peuvent servir pour une bonne cause, c'est l'essentiel", s'exprime NiKoDem, artiste de street art, dès l'ouverture du Viv'art. Pas à pas, prenant leurs marques et cherchant les matériaux qu'il faut, les créateurs fourmillent, les marteaux cognent des plaques de métal, les crayons glissent sur les papiers : personne ne sait trop où cela va mener, mais c'est sans doute le charme de l'expérience, comme une promesse qui résonne à la première édition de 1998.

"A l'époque, nous avions assisté avec des copains au même concept, mais moins poussé, à Lille. Emmaüs avait donné des matériaux et les créations se faisaient à partir de ces matières. Le problème, c'est que la réalisation finale ne donnait pas vraiment envie d'acheter le produit. Du coup, en 1998, j'ai repris le concept mais en donnant plus d'importance au produit final. Nous avions organisé ce premier événement aux Subsistances. Viv'art 2014, c'est la suite de cette dynamique", raconte Patricia Brochier.

Le lieu, quant à lui, est investi pour les dernières fois : en décembre, tout sera rasé. Ce n'est pas sans mal que Patricia Brocher a d'ailleurs chercher un endroit pour accueillir ces 50 artistes. Après s'être tournée vers des bâtiments de la Ville de Lyon, sans succès, c'est l'entreprise privée Brice Robert qui a réussi à contacter le propriétaire de la friche industrielle. "Il n'y a pas de hasard, mais que des rendez-vous", écrivait un certain Paul Eluard : le propriétaire des lieux voulait justement revendre son bien à un collectionneur d'art. Huit mois plus tard, Viv'art prenait place.

Un soutien pour les enfants malades

Quand aux recettes, "on sait où elles vont", rappelle l'organisatrice. L'IMP, ("Les Amis de Laurence"), a été crée en 1974 sous l'initiative des parents qui ne trouvaient pas de structure pour leurs enfants handicapés.

Le syndrome de RETT est une maladie rare d'origine génétique due à un trouble global du développement du système nerveux central. L'anomalie apparaît dans le chromosome X, donc chez les filles. La mutation délétère est dite "de novo", c’est-à-dire qu’elle survient accidentellement sur le chromosome X du spermatozoïde fécondant l’ovocyte de la mère. Le syndrome entraîne alors des infirmités motrices plus ou moins sévères et une déficience intellectuelle.

A présent, l'Institut Médico-Pédagogique accueille en externat 36 enfants et adolescents de 3 à 20 ans. Les recettes du Viv'art 2014 aideront en particulier un projet de jeux en extérieurs adaptés aux polyhandicapés et, surtout, ouverts à tous.

Viv'art 2014

Lisa Burek

Pratique

> Viv'Art. 9, rue Audibert et Lavirotte. Lyon 8e. De 10h à 18h.
5 euros pour les adultes - Etudiants : 3 euros - Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.
Restauration sur place.
Parking gratuit.
Tramway T2, T4, bus C25 : arrêt Jet d'Eau Mendès France.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut