Guignol Cyrano

Lyon : la municipalité veut relancer l’art de la marionnette

Trois mois après le départ de la compagnie les zonzons du théâtre guignol, la Ville de Lyon souhaite remettre sous le feu des projeteurs l’art de la marionnette, dans une version plus contemporaine. Pour cela, elle compte s’appuyer sur un réseau d’acteur évoluant dans le monde de la marionnette, comprenant le musée Gadagne, le Théâtre nouvelle génération et le Théâtre des marionnettes – guignol de Lyon.

Le guignol et autres marionnettes sont connus pour être une véritable composante du patrimoine culturel lyonnais. Un patrimoine qui permettait le rayonnement de la ville à l’international, notamment grâce à l’ancienne compagnie les zonzons du théâtre des marionnettes – guignol de Lyon, laquelle n’avait pas souhaité collaborer avec la municipalité pour le passage de témoin.

La Ville de Lyon se lance aujourd’hui dans un projet visant à remettre au goût du jour l’art de la marionnette, avec une approche plus moderne. Mettre en commun les projets artistiques des musées et des lieux de spectacle, telle est l’ambition de la municipalité pour 2017. Et c’est justement le théâtre des marionnettes guignol qui a été choisi pour en être le lien.

La mairie souhaite confier la gestion du théâtre guignol, géré jusqu’en juin par la compagnie M.A, à une compagnie professionnelle pour qu’il devienne un atelier de recherche et d’exposition du travail de création de marionnette. Cette compagnie pourra collaborer avec le musée Gadagne, qui propose une nouvelle exposition à partir d’avril, pour des interventions en son sein, ainsi qu’avec le Théâtre nouvelle génération pour y diffuser ses spectacles.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut