Lyon élu présidente de l’Organisation des villes du patrimoine mondial

Lyon a été élue présidente de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM) ce week-end à Arequipa au Pérou, pour succéder à la ville portugaise de Sintra.

La ville de Lyon vient d’être élue présidente de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM) ce week-end à Arequipa au Pérou. "Ce mandat constitue une belle reconnaissance, mais aussi un beau symbole pour notre ville, qui a su sauvegarder et magnifier son exceptionnel patrimoine historique et architectural tout en s’appuyant sur ses forces vives. La préservation de cet inestimable héritage pluriséculaire est un défi de chaque instant. Et c’est ce message humaniste que nous porterons à la tête de cette organisation internationale", s'est félicité Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et président de la métropole de Lyon.

Lyon succède à la ville portugaise de Sintra au poste de présidente. La ville a été une des pionnières en matière de conservation du patrimoine. Dès 1964, le Vieux-Lyon devient le premier secteur sauvegardé de France pour la richesse de son patrimoine sur une zone de 25 hectares. En 1998, c’est la reconnaissance internationale avec le classement d’un secteur de Lyon au Patrimoine Unesco : 500 hectares comprenant le Vieux-Lyon ainsi qu’une grande partie de la Presqu’île, soit 10 % du territoire de la ville.

L'OVPM est un réseau de 250 villes possédant sur leur territoire un site inscrit par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Il a pour objectif de favoriser la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial Unesco, d'encourager la coopération et l'échange d'informations sur la conservation et la gestion du patrimoine et de développer un sens de la solidarité parmi ses villes membres.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut