Des Nuits Sonores made in New-York

Sensation du festival : le Cinémix de Laurent Garnier à l'Institut Lumière.

Comme chaque année, le festival de musiques électronique les Nuits Sonores va transiter par tous les coins de la ville, d'une friche industrielle du Confluent, à l'Institut Lumière en passant par le Garage Citroën, le Parc Georges Bazin, la Chapelle de la Trinité, la Galerie des Terreaux, la Piscine de la Duchère, mais également la plupart des clubs et salles de concert de la ville (Ninkasi, Marché Gare, Plateforme, Marquise...). De nombreuses programmations sont également proposées directement dans l'espace urbain, dans les rues et sur les places de la ville : Berges du Rhône, rue de la Platière, place de l'Esplanade ou la traditionnelle rue de l'Arbre Sec.

Côté programmation, c'est la crème de la crème des faiseurs de sons électroniques qui mixera quatre jours durant. Une programmation tournée vers New-York avec les monstres sacrés que sont Little Louie Vega, Funkaloop ou encore Christian Marclay.

Mais la véritable sensation de ce festival tient surtout au mix que Laurent Garnier posera sur le film de Jean Epstein « Finis Terae » lors de la soirée inaugurale à l'Institut Lumière. Un "'Cinémix'' pour une rencontre très attendue entre la musique électronique et le septième art.

> www.nuits-sonores.com

à lire également
livres-web
La bibliothèque du quartier de la Duchère qui avait été fermée pour cause d’incendie, sera rouverte le mardi 2 octobre 2018 à 13h. Pour l’occasion, de nombreux travaux de réparation ont été menés au sein du bâtiment.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut