Ça s’est passé un 7 mars à Lyon : des ouvriers vers l’Allemagne nazie

Égayer une journée nuageuse ne tient parfois qu’à une petite anecdote bien racontée à la machine à café. Pour aider ses lecteurs à briller en société, Lyon Capitale rappelle les faits historiques qui ont marqué les 7 mars lyonnais au fil des siècles.

1490 - Entrée royale de Charles VIII.

1726 - Acte consulaire qui accorde à l'Académie une salle de l'hôtel de ville pour y tenir séance

XIXe : le curé de St-Georges refuse d’enterrer un franc-maçon

1815 - Proclamations du préfet et du maire (de Fargues) appelant au loyalisme monarchique et à la résistance.

1823 - Exhumation des restes des victimes des fusillades de la Terreur, aux Brotteaux, et transfert dans la crypte du monument.

1838 - Pose de la première pierre de l'aile sud de la façade de l'Hôtel-Dieu sur le Rhône.

1861 - Construction, sur le quai Saint-Antoine, de “l'élégante vespasienne”, prototype de celles qui seront édifiées dans la ville.

1862 - On trouve, dans les graviers du haut Rhône, près de Cordon, une longue pirogue antique creusée dans un tronc de chêne.

1868 - Premier enterrement civil d'un franc-maçon que le curé de St-Georges a refusé d'enterrer à l'église (après la lettre de carême du cardinal de Bonald, du 2 février).

XXe : un convoi pour le STO vers l’Allemagne en 1943

1937 - Pose de la première pierre du pont Poincaré, sur le Rhône.

1943 - Départ, gare des Brotteaux, du premier convoi pour le Service de travail obligatoire (STO)

1946 - Jacquin, agent de la Gestapo, condamné par la cour de justice, est fusillé à la Duchère.

1966 - Ouverture d'un réseau de taxis-radio, créé en coopérative artisanale.

1972 - L'abbé Michel Reynolds, citoyen de l'île Maurice, affecté à la paroisse St-Louis de la Guillotière, est expulsé de France pour ses activités politiques (agitation pacifiste). Mouvements de protestation.

1983 - Elections municipales. L'opposition (droite) l'emporte sur la majorité (gauche) dans tous les arrondissements. La Liste RPR l'emporte dans deux arrondissements (1er et 4e), la coalition du maire sortant dans tous les autres.

1985 - Premier essai d'un mur d'images : projection de diapositives géantes (œuvres d'art), sur un mur nu de la place Louis-Pradel, organisée pour l'Association "Medicis".

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Histoire de Lyon - Les XIIe et XIIIe siècles sont marqués par les luttes entre l’Église et la bourgeoisie pour accaparer le pouvoir à Lyon. Révoltes et rébellions vont s’enchaîner, entraînant en 1312 un profond changement : Lyon, ville frontière, rejoint le royaume de France. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut