salle d'angiographie Centre Léon Bérard
ML Luca

Ça s’est passé un 23 mars à Lyon : la recherche sur le cancer est née

Égayer le moral des collègues ou de la famille par une petite anecdote historique, quoi de mieux pour faire oublier un ciel gris et pluvieux ? Pour aider ses lecteurs dans cette tâche, Lyon Capitale leur rappelle les faits historiques ayant marqué les 23 mars lyonnais au fil des siècles.

1476 - Entrée solennelle du roi Louis XI, qui séjourne dans la ville jusqu'au 10 juillet (plusieurs absences).

1509 - Entrée et réception du légat du pape.

1528 - Concile provincial réuni pour lutter contre l'hérésie luthérienne, et pour contribuer au paiement de la rançon des fils du roi.

1662 - Ordonnance des juges et commissaires composant le conseil de police, portant règlement général de police pour la ville de Lyon et ses faubourgs.

1764 - Le contrôleur général accorde une gratification pour chacun des soixante premiers métiers à tisser Falcon qui seront montés à Lyon.

De Sigismond Thalberg à la lutte contre le cancer

1842 - Le compositeur autrichien Sigismond Thalberg donne à Lyon quatre concerts, les 21, 23, 29 et 31 mars.

1843 - Dépôt du rapport de la commission désignée par le préfet, proposant l'alimentation de Lyon en eau par les sources du plateau des Dombes.

1856 - Te Deum à la cathédrale, en l'honneur de la naissance du prince impérial.

1909 - Grève des postiers.

1921 - Premier retour de corps de soldats morts à l'ennemi.

1952 - Consécration de la nouvelle église Saint-Charles-de-Serin.

1969 - Pose de la première pierre du Centre international de recherche sur le cancer, par le Premier ministre (M. Couve de Murville).

1978 - Ouverture d'un "marché biologique" hebdomadaire à Saint-Georges, place Valensio.

1986 - Au palais des sports de Vaulx-en-Velin, premier concours français d'escalade.

1987 - Inauguration au musée Guimet de l'exposition du peintre animalier suisse Robert Hainard. Jusqu'au 17 mai.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Les quais du Rhône en 1990 © F. Guy (Urbalyon) / Et les berges actuelles © Antoine Merlet (montage LC)
En trois décennies, Lyon est passé de l’ombre à la lumière. Boostée par une politique événementielle énergique, la ville est devenue ludique et festive. Sa mise en tourisme et le développement des activités de loisir ont incontestablement été les grands marqueurs de l’espace urbain ces trente dernières années. Rétro-bilan illustré.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut