3 Rue des Marronniers Google Street View

Ça s’est passé un 1er janvier : ouverture du théâtre de la Comédie

Du passage du général de l’empire Masséna en 1800 à la mise en service de la 1re ligne d’électrobus en 1925, Lyon Capitale vous rappelle les événements qui ont marqué les 1er janvier lyonnais au fil des siècles.

1697 : Le Parlement de Dombes tient désormais régulièrement ses séances à Trévoux.

1719 : Inauguration du quai Villeroy (Saint-Antoine).

1743 : Mort de François Gayot de Pitaval, avocat, publiciste. (Né le 24 juillet 1673, à Lyon).

1750 : Mort du P. Grégoire (Henri Marchand) à Marseille, religieux de Picpus.Astronome, mathématicien. (Né le 20 avril 1674, Lyon).

1776 : Louis Tolozan de Montfort, nommé Trésorier et Receveur-général de la Ville en place de Christophe-François Nicolau de Montribloud, prend ses fonctions.

1794 : Lettre de Mgr de Marbeuf à l'abbé Linsolas, l'autorisant à nommer des vicaires généraux pour la campagne, avec secteurs de compétence.

XIXe : 27 anarchistes arrêtés à Lyon

1800 : Passage du général Masséna, qui reçoit des Lyonnais un accueil enthousiaste.

1800 : A Lucknow (Indes), testament de Claude Martin, major général de la Compagnie du Bengale, en faveur d'une école professionnelle à Lyon (= La Martinière). Meurt le 13 septembre.

1807 : Décret du ministre de l'Intérieur supprimant l'Ecole secondaire de Lyon. Elle n'avait pas rouvert ses cours en octobre 1806.

1820 : Ouverture des services de la Société d'assurance mutuelle contre l'incendie.

1832 : La police découvre, rue de Gadagne un atelier de frappe de médailles à l'effigie du comte de Chambord.

1833 : Création, par le Département, de l'École normale d'instituteurs, établie à Villefranche.

1840 : Jean-Baptiste Perret et Fils acquièrent les mines de pyrite dites de Sain-Bel, à Courzieu.

1840 : Ouverture de l'abattoir de Perrache (première pierre : 1er mai 1838).

1841 : Ouverture du "Dispensaire spécial" (pour maladies vénériennes), créé par le docteur Placide Musaret.

1845 : Entrée en usage du bréviaire réformé par Mgr de Bonald, publié l'année précédente.

1852 : Arrêté du général de Castellane portant dissolution des sociétés dites "fraternelles".

1853 : La Société d'instruction primaire du Rhône prend à sa charge toutes les écoles laïques de garçons et de filles des anciennes communes de La Croix-Rousse, Vaise et La Guillotière.

1861 : La Compagnie lyonnaise prend définitivement le service des omnibus de la banlieue.

1866 : Fermeture du cimetière de la Madeleine. Les Hospices inaugurent leur nouveau cimetière de Combe-Blanche.

1871 : Les écoles primaires protestantes et juives, jusque-là entretenues par leurs consistoires respectifs, deviennent communales et sont prises en charge par la Ville.

1871 : Abraham Hirsch prend ses fonctions d'architecte de la Ville.

1872 : Fusion effective de la Société des usines Perret (usines de Courzieu) dans la Société de Saint Gobain.

1873 : La Compagnie du Rhône prend possession du chemin de fer de la Croix-Rousse à Sathonay, qu'elle a acquis par suite de la faillite de la Compagnie de Sathonay.

1875 : Fondation de la section lyonnaise du Club alpin français. (Dr. Lortet).

1875 : Des glaces descendant la Saône causent de gros dégâts aux bateaux amarrés à Vaise.

1877 : Ouverture de l'asile de Bron, à la place de l'Antiquaille (d'où les aliénés ont été transférés, dans les derniers jours de décembre).

1880 : Fondation de l'Académie des lettres, sciences et beaux-arts de la Province, par Lucien et Gabriel Duc, 101 Grande rue de la Guillotière. (Littérature et poésie). Transférée à Paris vers 1902.

1884 : Henri Girardon, ingénieur d'arrondissement de la navigation du Rhône, devient ingénieur en chef de la navigation du Rhône.

1886 : Mort du docteur Jacques Édouard Réveil, ancien maire de Lyon, ancien sénateur de l'Empire, ancien député de Lyon. Pau. (Né à Pau, le 12 juillet 1799).

1889 : Ouverture de l'Asile municipal Magnin-Fournet (femmes incurables indigentes).

1890 : En exécution de la délibération du Conseil municipal du 17 décembre, les horloges publiques de la ville sont désormais réglées sur l'heure de Paris.

1891 : Ouverture du Bureau d'hygiène, 21 rue du Bât d'argent.

1894 : Arrestations de 27 anarchistes.

1897 : La Compagnie générale de navigation H.P.L.M., qui a racheté la Compagnie lyonnaise des magasins généraux et de la gare de Vaise, prend possession de la gare d'eau de Vaise, devenue sa propriété privée.

1899 : Ouverture de la ligne de tramway de St Just à Francheville (6 km). Concession à la Compagnie du chemin de fer de Fourvière et Ouest Lyonnais, par décret du 24 février 1898.

1899 : Mise en service de l'usine hydroélectrique de Jonage.

XXe : mise en service de la 1re ligne d’électrobus à Lyon

1903 : L'Eldorado prend le nom de "Nouveau Théâtre". Reprendra son nom d'origine à diverses reprises.

1904 : Le Pont de la Boucle est ouvert à la circulation, sans inauguration officielle.

1910 : La société pour l'industrie chimique à Bâle crée à St Fons les laboratoires CIBA (à Lyon en 1917).

1911 : Fusion à la compagnie O.T.L. des compagnie Fourvière-Ouest lyonnais (F.O.L.) et St Paul-Fourvière-Loyasse (S.P.F.L.).

1913 : Mise à la retraite des compagnies d'arrondissement de sapeurs-pompiers. Il ne reste qu'une compagnie active encasernée.

1914 : Inauguration d'une piste de patin à glace, sur le bassin de la "Piscine lyonnaise" (= Palais d'hiver).

1923 : Ouverture de l'Ecole d'infirmières et de visiteuses de Lyon et du Sud-est, à la Charité.

1925 : Formation de l'Union générale de la Mutualité du Rhône, par la fusion du Comité général de la Mutualité et de l'Union Mutualiste du Rhône.

1925 : Ouverture à Lyon d'un Office économique de Madagascar.

1925 : Mise en service par la ville d'une première ligne d'électrobus, en régie. (Ligne Perrache-Brotteaux). Autobus à accumulateurs.

1925 : Ouverture des premières cantines scolaires à Villeurbanne.

1934 : Entrée en service de l' abattoir de Neuville-sur-Saône.

1936 : Fusion des entreprises Manquat Frères (1906, machines) et Allard-Latour (1891, construction mécanique) = fabrication d'engrenages : Manquat-Allard-Latour.

1941 : Entrée en fonction du Syndicat du Réseau des Transports en Commun de la Région Lyonnaise (T.C.R.L.), créé par la ville et le Département.

1948 : Des autocars remplacent les trains de voyageurs du Chemin de fer de l'Est.

1953 : Ouverture du Théâtre de la Comédie, 3 bis rue des Marronniers. Directeurs : Roger Planchon. Première pièce : Rocambole.

1960 : L'hospice des Invalides du travail, devenu établissement de soins pour personnes âgées, passe dans la gestion des Hospices Civils de Lyon.

1965 : Ouverture, par la Société d'Enseignement professionnel du Rhône, d'une Ecole des métiers du livre, 115 rue Louis Guérin.

1976 : Visite à Lyon de l'ambassadeur de l'Inde (Dwarkanath Chatterjee).

1977 : Reprise de l'exploitation du chemin de fer de l'Est par la Société Nouvelle de l'Est Lyonnais.
1977 : Premier numéro du "Journal Rhône-Alpes", qui succède à "l'Echo Liberté".

1978 : Prise d'effet de l'absorption des Automobiles Berliet par Renault-Véhicules-Industriels. (Fusion officielle le 1er juin).

1980 : La rupture des accords entre Le Progrès et Le Dauphiné libéré devient effective.

1986 : La société des Cars Lafond est absorbée par la société des Cars Planche (de Villefranche).

1986 : Jérôme Savary, nouveau directeur du Théâtre du 8e, prend ses fonctions.

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut