météo ciel nuage soleil pluie
©Tim Douet

Ça s’est passé à Lyon un 11 février : la ville submergée par les eaux

Égayer un repas de famille ou un apéro entre amis ne tient parfois qu’à une anecdote bien racontée. Pour vous aider à briller en société ce week-end, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques qui ont marqué les 11 février lyonnais au fil des siècles.

1711 - Toute la ville est submergée par les crues du Rhône, puis de la Saône, qui atteignent leur maximum entre le 25 et le 27 février. Parmi les énormes dégâts, l'Arsenal est détruit.

1798 - À la Chapelle, près de Tarare, environ trois cents paysans embusqués délivrent cinq prêtres emmenés en déportation. Un des cinq prêtres ainsi qu'un soldat de l'escorte ne survivent pas.

1803 - La loge maçonnique "le Parfait Silence" rouvre et demande de nouvelles constitutions.

1849 - Le maire de La Guillotière expulse les Frères de la doctrine chrétienne. Ces derniers sont de retour dans l'année.

XXe siècle : le temps des aménagements urbains

1919 - A la tribune du Sénat, Edouard Herriot dénonce les poursuites intentées par le préfet contre lui sur le ravitaillement de la ville pendant la guerre et réclame une enquête sur sa gestion. L'affaire fait du bruit.

1943 - Le docteur Pierre Bertrand, président de la délégation spéciale depuis le 20 janvier, est nommé maire de Lyon.

1959 - Inauguration de la 3e caserne de sapeurs-pompiers à Gerland, avenue Debourg, qui entre en service le 15.

1962 - Inauguration d'une passerelle pour piétons au-dessus du boulevard Laurent-Bonnevay.

1985 - Visite à Lyon du secrétaire d'Etat aux Transports (Jean Auroux) : signature d'une convention avec les TCRL pour une subvention de 911,5 millions destinée à la ligne D du métro.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
À la fin du xixe siècle, les affaires de banditisme et autres crimes crapuleux font régulièrement la une des journaux. Mais deux Lyonnais, Alexandre Lacassagne et Edmond Locard, vont refuser que leur pays soit gangrené par le crime. Ensemble, ils vont révolutionner les méthodes de la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut