CHD Comte Chambon Pitiot
© Jean Combier

Baroque : Ovide métamorphosé par le Concert de l’Hostel Dieu

L’ensemble mené par Franck-Emmanuel Comte convoque Orphée et Eurydice, Énée et Didon, Apollon et Daphné, avec dépoussiérage express des mythes en intro par deux baladins bien connus à Lyon.

Le Concert de l’Hostel Dieu, institution locale de la musique baroque, nous a habitués depuis plusieurs saisons à des productions originales, défrisantes, n’hésitant pas à tâter du cross-over pop ou folk, ou à aborder le répertoire par un angle ludique ou participatif. Dans ces Nouvelles Métamorphoses, la bande à Franck-Emmanuel Comte s’empare des Métamorphoses d’Ovide pour composer un spectacle singulier. Elle a confié à Jacques Chambon l’écriture (et l’interprétation) de sketchs tragi-comiques donnant la réplique aux moments musicaux – extraits d’Orphée de Jean-Philippe Rameau, d’Énée et Didon d’André Campra ou d’Apollo e Dafne de Haendel. Ces trois grands mythes de la littérature antique se verront ainsi offrir, par l’entremise des intermèdes décalés de Jacques Chambon, un éclairage audacieux, à la fois anachronique et référencé, qui séduira sans doute les amateurs de séquences du style Kaamelott, sans pour autant négliger le mélomane… Un concept rafraîchissant qui s’inscrit une fois de plus dans la volonté de décloisonner l’accès aux musiques dites savantes ou académiques : un rendez-vous unique à ne pas négliger !

Concert de l’Hostel Dieu / Les Nouvelles Métamorphoses
Dimanche 4 février à 16h30 + mardi 6 à 20h30 au théâtre Sainte-Hélène, 10 rue Sainte-Hélène (Lyon 2e).
Et le 9 février à 20h30 au théâtre de Vienne.
Rés. sur Concert-hosteldieu.com
à lire également
Quand l’Opéra et l’Auditorium trafiquent “underground”, c’est presque les concerts de rock qui semblent classiques. Soyez curieux, et bons concerts !
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut