Cabine d’essayage – Chorégraphie Jessica Noita © FG
Porté par le théâtre Astrée de l’université Lyon 1, avec à sa tête Claire Truche, Chaos Danse signe sa 17e édition, ouvrant des espaces à la jeune création et à des spectacles originaux qui sortent des sentiers battus.
Peer Gynt, par le Ballet de Bâle – Chorégraphie Johan Inger © Ismael Lorenzo
Le Ballet de Bâle s’installe cette semaine à Lyon pour nous offrir le Peer Gynt chorégraphié par Johan Inger.
Nach © Emmanuel Tussore
Ce sera la jeune découverte du festival Sens dessus dessous 2019 à la Maison de la danse. La danseuse de krump Nach présente son premier solo. Elle y dévoile à sa façon une danse urbaine ayant émergé à Los Angeles après les émeutes des années 2000.
The Great Tamer (Le Grand Dompteur) – Chorégraphie Dimitris Papaioannou © Julian Mommert
Pour cette nouvelle édition, le festival de la Maison de la danse impose des œuvres fortes qui vont laisser des traces dans notre mémoire de spectateur.
My (Petit) Pogo – Chorégraphie Fabrice Ramalingom © Ghislaine Hamid-Le Sergent
Sur proposition de la Maison de la danse, le chorégraphe Fabrice Ramalingom a présenté en janvier à Lyon un spectacle adapté aux personnes sourdes et malentendantes. Si ce type d’initiative se développe sur nos scènes, la gageure ici était d’intégrer l'interprète en langue des signes dans l’écriture de la danse, et cela change tout !
Don Quixote, par la Compania nacional de danza – Chorégraphie José Carlos Martinez © Jesus Vallinas
Pur ballet russe, créé par le chorégraphe Marius Petipa à Saint-Pétersbourg, Don Quichotte est présenté à Lyon dans une version espagnole et poétique.
Hashtag – Pockemon Crew © Gilles Aguilar
#Hashtag 2.0, le dernier succès du Pockemon Crew, s’intéresse aux réseaux sociaux… et nous replonge dans la réalité. À voir (voire, revoir) à Vénissieux ce vendredi.
“Cão sem plumas” (Chien sans plumes) – Chorégraphie de Deborah Colker © Cafi
Le Brésil, sa misère, ses fleuves, ses tragédies. Deborah Colker revient à Lyon avec une œuvre politique saisissante, “Cão sem plumas” (Chien sans plumes). À découvrir !
Attends, attends, attends... (pour mon père) – Chorégraphie de Jan Fabre © Wonge Bergmann
Spectacles, ateliers, cours de danse, rencontres, projections et bal sont au programme… Le “Moi de la danse” questionne l’identité de celui qui danse.
Grand Finale – Chorégraphie Hofesh Shechter © Rahi Rezvani
La Maison de la danse frappe fort pour ce début d’année avec Grand finale d’Hofesh Shechter, qui résonne d’une danse puissante au cœur d’un chaos planétaire annoncé.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 9