Yann Moix
© Tim Douet

Yann Moix : "Notre manière de lutter, c'est d'avoir de la chance"

À la libraire Decitre de la Part-Dieu pour une rencontre autour de son dernier livre, "Terreur" aux éditions Grasset, Yann Moix est l'invité de l'Autre Direct pour évoquer le terrorisme, l'antisémitisme et la déradicalisation.

Pendant et après les attentats qui ont frappé la France, Yann Moix couche sur les papiers ses pensées. En janvier dernier, ces dernières paraissent dans un livre : "Terreur". "À part se faire tirer dessus comme des lapins et être résilient quand il y a des morts à commémorer, nous sommes complètement impuissants face au terrorisme. Il faut juste prier pour ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment. Notre manière de lutter, c'est d'avoir de la chance" exprime-t-il dans l'Autre Direct. Yann Moix réagit également à la polémique à propos de Medhi Meklat, du Bondy Blog, invité dans de nombreux médias tandis qu'il tenait sur Twitter, sous le pseudo de Marcellin Deschamps, des appels aux meurtres. "Nous vivons dans un monde où le réel et le virtuel s'entrechoquent sans cesse. La pulsion qui consiste à prendre un personnage imaginaire pour cracher de la haine à flux continu me parait consubstantiel d'une personnalité qui est malade et abjecte" estime Yann Moix. Dans son livre, il distingue plusieurs formes d'antisémitisme, considérant que celui d'Amedy Coulibaly, responsable du massacre dans l'HyperCasher de la porte de Vincennes est "grossier". "Il n'y a pas d'antisémitisme intelligent, mais il y a une époque où la bêtise de l'antisémitisme était corrélée à un corpus idéologique assez pointu" précise-t-il. Face au public venu échanger avec lui, il concède, à titre personnel, ne pas croire aux possibilités de "déradicalisation". "Je ne vois pas comment une déradicalisation va pouvoir, avec de petits stages fait par des travailleurs sociaux mal formés, avoir le dessus sur des gens qui, souvent, reviennent du djihad déçu, mais non repentis".

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Yann Moix dans la vidéo ci-dessous
à lire également
1 commentaire
  1. Kasneh - 4 mars 2017

    Lors de 'une soirée ONPC, n'avait-il pas dit qu'il cela ne le dérangerait pas, si la France devenait musulmane. Son livre est-il plus explicite ou réaliste ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut