Y'a bon... l'overnia

(Et après).

RACISME : [Rasism], n.m. 1. Idéologie fondée sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les " races " ; comportement inspiré par cette idéologie. 2. Attitude d'hostilité systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes.

PROTOTYPE : [prototip], n.m. Premier exemplaire d'un produit, généralement destiné à être fabriqué en série. Présenter le prototype d'une voiture. ETYM. gr. prôtotupos, qui est le premier type.

Le premier raciste (brun dégarni) : Tu as été très très bon, vraiment je voulais t'appeler pour te le dire, tu as bien bétonné.

Le second raciste (roux dégarni) : Ouais ouais.

Le militant, fort accent du sud-ouest (de la France) : Monsieur le ministre, c'est possible de faire une photo s'il vous plaît ?

Le second raciste (roux dégarni) : Ah non, parce que moi, passé les 20 heures, je ne suis plus payé. Ah ah.
Des militants racistes : Ah ah.

Le premier raciste (brun dégarni) : N'oubliez jamais un truc, il est auvergnat. Ah ah.

Le second raciste (roux dégarni) : Je suis auvergnat. Ah ah.

Le premier raciste (brun dégarni) : Il est auvergnat. C'est un drame. C'est un drame. Ah ah.
Le second raciste (roux dégarni) : Bon enfin, je vais faire une exception.
Le militant, fort accent du sud-ouest (de la France) : Bon, je me mets entre les deux alors...

Le second raciste (roux dégarni) : Ouais parce que moi y'a aucun problème moi, je suis très facile.
Des militants racistes : Oh Amine ! Amine ! Amine ! Bravo ! Ah Amine ça c'est l'intégration ça, c'est l'intégration ! Amine, franchement !

Le second raciste (roux dégarni) : Il est beaucoup plus grand que nous en plus, ça va pas du tout.
Un militant raciste : Lui il parle arabe hein.
Le premier raciste (brun dégarni) : Ne vous laissez pas impressionner, c'est des socialistes infiltrés.
Une militante raciste : Nous on l'aime bien hé. Il mange du cochon et il boit de la bière.
Le second raciste (roux dégarni) : Ca correspond pas du tout au prototype alors, c'est pas du tout ça.
Une militante raciste : C'est notre petit Arabe.

Le second raciste (roux dégarni) : Il en faut toujours un, quand y'en a un ça va, c'est quand y'en a beaucoup qu'y a des problèmes. Allez bon courage hein.

Fadela Amara, secrétaire d'Etat intégrée, à propos du second raciste (roux dégarni) : Il a de l'humour. Il a de l'humour.

Nora Berra, secrétaire d'Etat intégrée, à propos du second raciste (roux dégarni) : Il est loin d'être raciste.
Dalil Boubakeur, recteur intégré, à propos du second raciste (roux dégarni) : Je n'attache pas d'importance à ce qui est lancé comme ça, à la cantonade, sur le mode de la plaisanterie.

Jack Lang, futur-ex et ex-futur mangeur de maroquins, à propos du second raciste (roux dégarni) : Cet incident a été probablement très mal interprété. Les choses s'emballent dans ce genre d'affaire.

Eric Besson, ministre de l'Immigration et de l'Identité Nationale, à propos du second raciste (roux dégarni) : C'est quelqu'un d'humaniste, pétri dans son histoire personnelle de catholicisme social qui n'a rien de raciste. Et le procès qui lui est fait est à la fois excessif, injuste et pour tout dire très déplacé.

Est-il nécessaire d'en rajouter ? Non. Tout est dit, de la façon la plus claire. Cela se passe en France, en septembre 2009, à l'université d'été de l'UMP. (Et après).

à lire également
Une du mensuel Lyon Capitale de décembre 2019 (n°794)
Un récent échange auquel nous avons assisté dans les travées feutrées du théâtre des Célestins, après Les Sorcières de Salem, nous renvoie à la difficulté de faire vivre les débats de notre société autrement que sous forme de hashtag et de punchline. Prenons donc le temps, pour un dialogue apaisé.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut