L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1

Vol EasyJet : 8h de retard et aucune compensation financière

Des Lyonnais à bord d'un vol EasyJet reliant Barcelone à Lyon le 20 juin dernier ont atterri avec 8h de retard. Alors qu'ils auraient pu avoir droit à 250 euros de dédommagement, la compagnie les informe désormais qu'ils ne toucheraient aucune compensation.

Huit heures de retard... et aucun dédommagement : les vacances de ces Lyonnais ont pris une tournure bien amère. Le 20 juin dernier, leur vol EasyJet reliant Barcelone à Lyon a subi des "problèmes techniques", selon la compagnie. Aucun avion n'ayant été affrété pour pallier à ce retard, ils ont finalement atterri à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry pas moins de huit heures après l'horaire initialement prévu - soit à 1h30 du matin, au lieu de 17h30. D'après la réglementation en vigueur, un retard de plus de trois heures ouvre droit à une compensation financière. EasyJet leur avait d'ailleurs stipulé qu'ils seraient dédommagés à hauteur de 250 euros, comme également précisé sur le site Internet du transporteur.

Des "circonstances exceptionnelles"

Sauf qu'aujourd'hui, retournement de veste de la part de la compagnie : d'après Lyon Mag, EasyJet a envoyé un mail mercredi à ses clients afin de s'excuser du retard et les informer qu'aucun dédommagement ne leur sera versé, selon décision prise par un comité d'experts. Pour justifier les perturbations du vol, ils évoquent désormais des "circonstances exceptionnelles". Selon le site Internet du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, "un retard de vol de plus de trois heures, constaté à l’arrivée à la destination finale du passager, ouvre droit à une indemnisation dans les mêmes conditions qu’en cas d’annulation de vol". La responsabilité du transport aérien peut toutefois être dégagée en cas de "circonstances extraordinaires", comme celles évoquées par EasyJet. Affaire à suivre ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut