motards

Vitesse à 80 km/h : les motards du Rhône menacent

Alors que le gouvernement a décidé de réduire la vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes secondaires, la fédération française des motards en colère 69 a écrit aux députés du Rhône et menace d’une possible "révolte".

Dans un communiqué, la fédération française des motards en colère 69 (FFMC) a décidé d'interpeller les députés du département du Rhône sur le choix fait par le gouvernement de baisser la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. "Une mesure rejetée par une majorité de la population qui réclame une vraie politique de sécurité routière et non pas ces fausses mesures qui n’auront pour effet que d’engraisser les caisses de l’état", estiment-ils. "On a des machines qui roules plus vite, mais en contrepartie on abaisse la vitesse. C'est un autre bridage", a confié à Lyon Capitale Julien, coordinateur adjoint FFMC 69. L’abaissement à 80 km/h a été testé sur trois tronçons dangereux dans quatre départements. Une étude dont les résultats n’ont pas encore été dévoilés. "C'est qu'ils ne sont pas bons", commente Julien. Ce dernier ne se dit d’ailleurs "ni contre ni pour" la mesure : "Si les chiffres étaient probants on ne serait pas contre gagner des vies".

"350 et 400 vies par an"

Selon le Premier ministre Édouard Philippe, cette mesure pourrait sauver entre “350 et 400 vies par an”. Pour le journal Le Monde : "Les axes bidirectionnels concentrent 87 % de la mortalité sur route hors agglomération et 55 % de l’ensemble de la mortalité routière". Mais pour la FFMC, une véritable politique de sécurité routière passerait plutôt par "l’entretien et la remise en état du réseau routier (pas seulement sur les tronçons concernés par l’expérimentation), par la suppression des zones accidentogènes, qui sont parfaitement connues, par le doublement des glissières de sécurité entre autres, et par l’éducation routière en direction des jeunes, mais aussi rappeler les gestes de sécurité trop souvent oubliés (comme l’usage des rétroviseurs et des clignotants, le respect des priorités...)". "Faute d’une réponse satisfaisante et rapide, nous envisagerons d’autres moyens pour faire entendre la voix des usagers. (…) Cet espoir d’être enfin entendu est le dernier avant la rébellion et peut-être la révolte", a menacé la fédération de motards.

9 commentaires
  1. Robes Pierre - 15 janvier 2018

    C'est peut être le moment pour les automobilistes de se joindre aux motards, les résultats d'une étude bidonnée, remise en état des routes de la partie expérimentale, signalisation, glissières, et une étude se fait à minima sur 5 ans. Mais le budget a besoin de la mane des radars, Un retour accru de la présence Gendarmerie , Police affectés aux contrôles alcoolémie, drogue, état des véhicules, ce à toutes heures, avec sanctions dissuasives.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 16 janvier 2018

    @Robert Pierre : si le fric était une sanction, ça ferait longtemps qu'il n'y aurait plus aucun délit ! Mais vous avez raison, les automobilistes et motards devraient se regrouper sous la bannière :'aux pollueurs réunis qui ne respectent pas les lois et sont fiers de le faire'.

  3. Robes Pierre - 16 janvier 2018

    Abolition , un seul qualificatif te concernant, pauvre type.Être ... à ce point ça se cultive de longue date, te répondre autrement que par un qualificatif te dévalorisant c'est perdre son temps.

  4. Abolition_de_la_monnaie - 16 janvier 2018

    @Robert Pierre : Encore un contre-argumentaire qui vous honore ! 😀 Heureusement, vous êtes anonyme, donc, pas à assumer publiquement.

  5. Robes Pierre - 16 janvier 2018

    je te retourne ta remarque , dommage, quelques pieds bien placés te remettrait peut être, mais c'est pas sur, le cerveau à l'endroit.

  6. Robes Pierre - 16 janvier 2018

    je pense que le plus simple est que tu évites les remarques concernant mes commentaires celui de cet article ne te concernait d'ailleurs pas, garde tes élucubrations pour tes adeptes, ce sera là ma conclusion.

  7. msf - 17 janvier 2018

    Ne jamais répondre à Abolition_de_la_monnaie Il faut dire que depuis que le précédent gouvernement a annoncé que la conduite sans permis ne serait plus sanctionnée que par une amende, on a déresponsabilisé les gens volontairement.Il fallait faire remonter le nombre d'accidents pour pouvoir mettre un plus un peu plus tard des mesures qui vont rapporter gros : limitation à 80, augmentation du nombre de radars....Sans la remontée du nombre de morts sur la route, les gens n'auraient jamais accepté ces nouvelles mesures. Le point de départ est bien l'assouplissement des sanctions pour conduite sans permis.

  8. msf - 17 janvier 2018

    N'oubliez pas que les contrôles d'alcoolémie sur la route sont en baisse constante depuis 5 ans !Et bizarrement les associations de sécurité routière ne disent rien.

  9. Robes Pierre - 17 janvier 2018

    Personne n'est dupe la seule mesure efficace en terme de vitesse serait de ramener la limite à moins de 30 kmh (un choc frontal=2X30 soit 60 ) limite théorique mortelle , une mesure bien évidemment impossible à imposer Celle à mettre en œuvre , remettre Gendarmes et Policiers bien visibles au bord des routes , chassant alcoolémie, drogue , dépassements, etc .Non pas embusqués derrière les jumelles radar au service de Bercy. Ma question combien de fois avez vous été soumis à un contrôle alcoolémie depuis 5 ans.Moi 1 fois , entrée d'autoroute A7 Bollène. à 14h00 , je sortais d'un Routier après avoir consommé 1 verre de vin en mangeant (copieusement) + 1 bouteille d'eau de Vals .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut