Villeurbanne : un squat autogéré par les migrants

Depuis fin décembre, plus d’une centaine de migrants ont trouvé refuge dans une ancienne école de pompiers à Villeurbanne. Expulsés de l’esplanade Mandela de la Part-Dieu et après avoir occupé un amphithéâtre de l’Université Lyon 2, ils y résident depuis presque un mois. Ouvert par des étudiants, le bâtiment est maintenant directement géré par les migrants eux-même qui en ont fait leur lieu de résidence. Ils y prennent toutes les décisions collectivement.