VIENS CHEZ MOI, J'HABITE CHEZ TOI

Lyon Capitale décrypte les raisons du succès de cette formule et pointe d'éventuelles galères....

"Viens chez moi pendant que je profite de mes vacances chez toi", telle pourrait être la devise des échangistes du logement. L'échange de logements pour les séjours à l'étranger a longtemps été réservé au milieu enseignant. Mais depuis la "Révolution Internet" des années 2000, cette pratique comble chaque année un nombre croissant de voyageurs. Lyon est une des villes française les plus attirante pour les étrangers, après Paris et la région PACA.
En plus de son patrimoine culturel et gastronomique, la localisation géographique de Lyon est un atout. Selon William Heinzer de www.trocmaison.com, "Lyon est une ville assez centrale, qui permet d'aller en Italie et de voyager dans toute la France". Les Lyonnais n'ont donc aucun problème pour échanger leur appartement. En général, ils ont même l'avantage de pouvoir choisir parmi plusieurs demandes étrangères.
Cadres moyens, supérieurs, ou issu de professions libérales, ces échangistes d'un genre nouveau apprécient les économies substantielles réalisées grâce à l'échange d'appartements : jusqu'à 70 % de moins sur le budget vacances. Seule l'adhésion au site d'annonce est payante (en moyenne 75 euros). Ils sont aussi séduits par la convivialité de ce mode d'hébergement original. "C'est une autre façon de voyager, [...] on s'en sert comme argument marketing" déclare William Heinzer. Mais ce sont surtout les jeunes couples avec enfants qui trouvent le plus d'avantage à cette nouvelle façon de voyager. Selon Rodolphe Nargeot, président de l'association qui gère le site gratuit www.switchhome.org, cette pratique permet "de ne pas remplir la voiture avec les poussettes ou les jouets des enfants. Tout est déjà à votre disposition dans la maison d'accueil, le tout étant de s'arranger pour échanger avec une famille qui ressemble à la vôtre". Le film "The Holiday" récemment sorti en DVD décrit le côté agence matrimoniale que peuvent revêtir les sites d'échange. Les célibataires en manque de tendresse misent sur cette formule pour tenter de faire des rencontres, en espérant tomber sur un Jude Law ou une Cameron Diaz comme dans le film...
Cette formule a tout pour séduire les vacanciers lyonnais. Mais il peut être bon de suivre quelques recommandations, notamment prévenir son assureur de la venue d'étrangers chez vous et demander à vos voisins de réaliser un état des lieux lors de l'arrivée et avant le départ de la famille accueillie, pour éviter les vols ou les dégradations en votre absence. Après cela, plus qu'une chose à faire : profiter des vacances...

Le "couchsurfing" : un nouveau sport extrême ?
Certains vont encore plus loin : ils proposent de prêter leur canapé ! Vous êtes étudiant, vous ne voulez pas plomber votre budget vacances avec des frais de logements, vous cherchez à faire des rencontres et vous n'avez pas froid aux yeux ? Rendez vous sur www.couchsurfing.com et faites-vous héberger par un membre de cette communauté qui met gratuitement son canapé à disposition du voyageur de passage. Le système est sécurisé : chaque hôte est noté par les "couchsurfeurs" qu'il a accueilli. De cette manière pas de risque de tomber... sur de mauvaise rencontres !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut