Illustration police Tim 26
© Tim Douet

Vaulx-en-Velin : Manifestation à l'école Jean Vilar demain

L'association de Parents d'élève En Harmonie organise un grand rassemblement demain matin à l'école Jean Vilar de Vaulx-en-Velin où des coups de feu auraient été tirés vendredi dernier.

Les parents d'élèves de l'association En Harmonie appelle à un grand rassemblement à l'école Jean Vilar, à Vaulx-en-Velin, à partir de 8H30 ce vendredi. Ils protestent contre le climat d'insécurité de plus en plus prégnant qui règne dans le quartier où des coups de feu ont encore été tirés ce mardi.

Vendredi dernier, l'insécurité s'est invitée au cœur même de l'école. Selon France 3 un homme a pénétré en fin d'après-midi dans l'enceinte, poursuivi par un autre individu, armé. Plusieurs coups de feu auraient été tirés à proximité de l'établissement.

Selon des témoignages recueillis par France 3, les élèves, alors en pleine activité périscolaire, sont placés en confinement à l'intérieur du bâtiment pour éviter les balles perdues. Le premier homme aurait été tabassé dans la cour sous les yeux des enfants. La victime présumée et 5 suspects ont été interpellés le soir-même, mais la préfecture du Rhône déclare pour sa part qu'elle ne peut confirmer l'utilisation d'armes à feu, ne disposant d'aucun élément matériel permettant de le prouver.

"Devant l'école il y a des dealers"

"On en a ras-le-bol", confie Naïma*, une parent d'élève. "Il y a eu des coups de feu dans les squares, des règlement de compte au marteau." Elle espère que le rassemblement permettra de faire bouger la mairie. Quand on lui demande quelles sont les mesures qu'elle souhaiterait voir être mises en place, elle répond "On prend tout. Que ce soit des policiers en faction autour des écoles, des portails sécurisés à l'entrée, des grillages plus haut... n'importe quoi. Mais il faut faire quelque chose !".

Ces violences semblent liées à des rivalités entre différentes bandes de petits trafiquants. Naïma en tout cas voit leur influence s'agrandir sur le quartier. "Devant l'école il y a des dealers qui sont dans la rue toute la journée", s'insurge-t-elle.

* Le nom a été changé à la demande de l'intéressée

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut