Jean-Michel Aulas © Tim Douet

Un “grand nom à l’OL” ? Aulas fait “un peu machine arrière“

Ce mardi, le président de l'OL a fait “un peu machine arrière” sur ses propos tenus après le titre où il avait annoncé l'arrivée “d'un très grand nom pour renforcer l’équipe”.

Dans l'euphorie de la troisième place de son club (synonyme de ligue des champions), Jean-Michel Aulas avait annoncé l'arrivée d'un grand joueur cet été durant le mercato. “Les joueurs qui ont participé à cette saison vont rester. On veut augmenter la qualité de l’équipe. On va tout faire pour garder l’intégralité de l’effectif. On va recruter un ou deux joueurs supplémentaires de grande qualité, et au moins un très grand nom pour renforcer l’équipe. On aura les moyens de bien faire”, avait-il déclaré sur SFR Sport. Une déclaration qui a évidemment créé beaucoup d'attente du côté des supporters de l'OL. Une attente quelque peu refroidie par le boss de l'OL ce mardi dans le journal L'Équipe : “J’ai fait un peu machine arrière. Je me suis ainsi rendu compte que la perception des journalistes et des supporters était supérieure à ce que je voulais exprimer. En fait, je voulais dire qu’on ne recruterait que des joueurs aux qualités supérieures à ceux qu’on a déjà en magasin”.

Le président de l'OL en a tout de même dit plus sur sa stratégie lors de ce mercato : “L'idée, c'est de corriger les défauts de la jeunesse et ne plus perdre des matches qu'on n'aurait pas dû perdre la saison dernière. En analysant ce qui n’a pas fonctionné, on a notamment pu souligner notre jeunesse et parfois un excès de confiance. C’est pour cette raison qu’on pourrait se renforcer dans notre ligne défensive avec de l’expérience”.

à lire également
Ce lundi, la CGT cheminots a manifesté devant les locaux du Progrès à Lyon. Ils estiment que les articles de la rédaction à leur égard desservent leur cause. “Le Progrès, menteur, collabo” a été inscrit au pied de la porte d'entrée du bâtiment.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut