Bateau Pompier
Eliot LUCAS

Un bateau de croisière en perdition sur le Rhône

Les moteurs de l'embarcation l'ont lâché à hauteur de Reventin-Vaugris, la laissant à la dérive. Un remorqueur a pu intervenir pour tracter le bateau de croisière transportant 183 passgers et 48 membres d'équipage.

Le bateau allait entamer une manoeuvre quand ses moteurs n'ont plus répondu. Il est environ 16h ce samedi quand l'embarcation se retrouve bloquée au milieu du Rhône à hauteur de Reventin-Vaugris, au sud de Vienne. Techniciens et sapeurs-pompiers ont bien tenté de redémarrer les moteurs capricieux, sans succès.

 

Un pousseur est donc venu au secours du bateau de la compagnie Viking Delling. D'abord arrimé à la berge du côté d'Ampuis, ce dernier a finalement été remoqué jusqu'au port de Vienne par un porte-conteneur, la panne ne pouvant être réparée facilement.

Les 183 passagers, essentiellement des retraités anglophones, n'ont pas été perturbés par cet incident. Ils ont diné et dormi a bord du bateau, qui a pu repartir ce dimanche matin, reprenant sa route à destination d'Avignon.

2 commentaires
  1. Bernard - 17 avril 2016

    Des retraités anglophones ? Assez probablement des Britanniques. C'est vrai, ces gens sont d'une 'Nation de marins', et ne paniquent pas pour un petit naufrage de rien du tout. Savez-vous que le fameux 'Les femmes et les enfants d'abord' fut inventé par les Britanniques, au 19ème siècle, au cours du naufrage d'un bateau nommé le Birkenhead ?

  2. Robes Pierre - 17 avril 2016

    Avarie de moteur n'est pas naufrage.!! Ceci donne tout de même outre le niveau de compétence du mécanicien de bord, du suivit de l’entretien du navire.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut