Un an de prison ferme pour avoir brûlé les vêtements de son ex

Cette dernière est absente et la porte de son studio, au foyer Aralys, n'est pas fermée. Las de l'attente, Ali allume les plaques chauffantes, dispose les vêtements de son ex dessus et quitte son domicile alors qu'ils se consument. C'est un voisin, en appelant les pompiers, qui a évité que l"incendie se propage dans tout le bâtiment. Ali écope, pour cet incendie volontaire d'un an de prison ferme.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut