Le 23 juillet, la nageuse de Saint-Priest Amel Melih portait le drapeau de l’Algérie, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo. (Photo by Ben STANSALL / AFP)

Tokyo 2020 : Amel Melih, la nageuse de Saint-Priest, éliminée avant la demi-finale du 100m nage libre

Porte-drapeau de l’Algérie lors de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2020, le 23 juillet, la nageuse de Saint-Priest, en périphérie de Lyon, Amel Melih a échoué aux portes des demi-finales du 100m nage libre. Elle aura une nouvelle chance de briller lors du 50m nage libre, le 30 juillet. 

La nageuse franco-algérienne originaire de Saint-Priest, Amel Melih, était alignée mercredi 28 juillet lors du 100m nage libre des Jeux olympiques de Tokyo. Porte-drapeau de l’Algérie, le 23 juillet lors de la cérémonie d’ouverture, la nageuse de 27 ans n’a pas pu se qualifier pour les demi-finales de la compétition, terminant à la 8e place de la série numéro trois, en 56,65 secondes. 

Le 50m nage libre vendredi

Néanmoins, Amel Melih ne dit pas encore adieu au Japon, puisqu’il lui reste une épreuve pour briller. Vendredi 30 juillet, elle disputera l’épreuve reine du 50m nage libre à 12h36, heure française.

Lire aussi : Tokyo 2020 : médaille d'or pour les rameurs lyonnais Hugo Boucheron et Matthieu Androdias

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut