TGV Train SNCF

TGV Lyon-Turin, signature de l'accord franco-italien

Ce mardi, à l'issue du sommet franco-italien de Venise, François Hollande et Matteo Renzi ont signé l'accord permettant de lancer les appels d'offres et de débloquer les subventions européennes dans le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin.

Cet accord franco-italien ouvre les appels d'offres pour débuter les travaux de la ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin. Un projet contesté par les écologistes qui est sur la table des négociations depuis 2001.

Outre le partage du financement des travaux entre l'UE, la France et l'Italie pour un projet final estimé de 8,5 Md d'euros, l'accord vise à lancer les appels d'offres en écartant les entreprises liées à la mafia. L'UE finance à hauteur de 40 % ce projet, les 60 % restants seront partagés entre la France et l'Italie.

Le creusement du TELT (Tunnel Euralpin Lyon-Turin) a déjà débuté côté français et italien. Mais les normes antimafia italiennes doivent être connues par la législation française pour éviter qu'une entreprise suspecte traverse la frontière.

à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
Faire défiler vers le haut