SNCF: un contrôleur de ter vu de dos
@Tristan Paret

TER : la région demande le remboursement des abonnements SNCF

Les grèves de la SNCF ont impacté les usagers de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En conséquence, la région demande en compensation le remboursement des abonnements pour les mois d’avril et de mai.

Valérie Pécresse, présidente du conseil régional Île-de-France a obtenu le remboursement à hauteur de 50 % sur les mois d’avril et de mai, pour les abonnés du réseau ferroviaire. De son côté Laurent Wauquiez entend bien profiter de la même aubaine. La région Auvergne-Rhône-Alpes demande le remboursement intégral des abonnements pour le mois d’avril, puis de 50 % du prix pour le mois de mai. La région assure qu’elle demandera un remboursement de moitié si la grève se poursuit en juin. Laurent Wauquiez reprend une des revendications de la Fédération des associations d’usagers des transports (FNAUT) Auvergne-Rhône-Apes, qui le pressait au soutien de leur cause, comme l’ont fait d’autres présidents de région.

La FNAUT de la région se félicite que l’exécutif de la région réagisse "enfin". "Nous avons envoyé une première lettre à Laurent Wauquiez le 30 avril, en lui demandant de se positionner quant au remboursement des abonnés. Restée sans réponse, cette lettre a donné suite à un communiqué de presse, où nous indiquions que Valérie Pécresse avait elle obtenu le remboursement pour les abonnés SNCF de sa région. Il faut croire que notre petite pique a porté ses fruits, nous en sommes très contents", réagit Anne-Marie Ghémart, présidente de la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes

Pour l’heure aucune décision de la part de la SNCF n’a été rendue, mais dans l’entourage du président Républicains, « on n’imagine pas que la SNCF puisse agir différemment de manière différente avec les autres régions de France », rapporte le Progrès.

à lire également
Lors de l’assemblée plénière du conseil régional, les 19 et 20 décembre prochains, Laurent Wauquiez devrait faire voter une délibération sur la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens de la région. En proposant l’achat de livres groupé, le président du conseil régional est accusé de mettre en danger l’avenir des librairies.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut