Temps morts au grand lyon

Des bancs clairsemés, des élus distraits ou qui lisent leur journal. Le seul débat un peu consistant a porté sur le grand stade de l'OL, prévu à Décines. On note quand même un programme de logements sociaux, une série de soutiens à des projets de Lyon Biopôle, sur la qualité de l'air, sur les maladies nosocomiales. Soutien aussi pour le pôle Techtera, notamment pour des tissus techniques et fonctionnels. L'occasion pour Gérard Collomb de souligner que les technopôles ont déjà généré plus de 300 millions d'euros d'activité. Reste une indemnisation pour les argiculteurs de l'Ouest lyonnais victimes de l'orage de grêle du 29 avril 2007.

Un stade inaccessible ?
Avant le Conseil Communautaire s'est tenue une commission permanente, en présence du président de l'OL, mais à huis clos. Jean-Michel Aulas est sorti confiant " je crois que j'ai pu répondre aux inquiétudes de tous les groupes ". A l'écoute de débats qui ont suivi, c'est moins sûr.

La droite et la gauche semblent se féliciter que la construction du stade soit à la charge du privé, " à la différence de Lille " souligne Gérard Collomb. Il en coûtera tout de même entre 250 et 300 millions d'euros. Les collectivités ne devraient supporter que les infrastructures de transport et de desserte, soit ?.. Environ 30 millions d'euros. La contestation sur le lieu d'implantation est
balayée d'un revers de main par Gérard Collomb : " Moi aussi j'aurais préféré le site du Puizot ", mais comme il n'y a pas eu d'accord possible avec le propriétaire du terrain, il ne reste plus que le site de Montout : " j'attends toujours qu'on me propose une meilleure solution ". Les critiques les plus vives viennent de Christian Barthélémy (qui parle de " fotballe ") de Michel Forrissier, le maire de Mézieux, et, bien sûr, d'Etienne Tete. Elles portent sur la desserte pour acheminer 60 000 spectateurs un soir de match. Selon eux, 10 000 seulement pourraient être pris en charge par les transports en commun nouveaux. Les 50 000 restants seraient condamnés à la voiture, obligés de se garer dans des parkings relais assez éloignés et d'être acheminés en navette. " Infaisable ! ", affirment-ils.

PETITES PHRASES

On ne comprend rien
De Raymond Terracher (PS) : " En ce qui concerne le SEDAL, nous continuerons de travailler dans le sens d'un document d'orientation générale "

Logement social
Dominique Nachury (UMP) : " ...il faudra mettre l'imagination au pouvoir ". Gérard Collomb : " Il faudra mettre un peu d'argent également ".

Vert galand
Gilles Buna(Les Verts) passe son tour : " Je laisse Martine David se féliciter de ce projet ".

L'obscure clarté de l'écologie
Bruno Durieux (Les Verts) : " le projet pourrait paraître être devenu obsolète ", et finalement " notre groupe apportera une continuité de soutien à ce projet ".

Diction agricole
De Erick Roux-de-Bézieux " ...le musée Gougénème " Tout le monde : " Quoi ? ! Hein ! ? ". ERDB : " Bon, oui, je sais on prononce : Guggenheim ".

Indiscrétion :
Marie-Chantal Débazeille, l'ex-maire du 7è, a changé de coiffure. Après des décennies de fidélité, elle a abandonné le chignon de Marie-France Garaud pour la coupe au carré de Nana Mouskouri (sans les lunettes). Et ça lui va bien.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut